Mercredi, 27 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Bas les masques pour la 7ème semaine de mobilisation — Finances publiques

Bas les masques pour la 7ème semaine de mobilisation — Finances publiques

17 Mars 2019

Paris, 14 mars 2019 (AFP) - "Faire toujours plus avec moins, on en a marre": les agents des finances publiques, appelés à la grève, manifestaient jeudi partout en France pour "exprimer le refus" des projets concernant leur administration, en particulier des "suppressions d'emploi incessantes".

"Le gouvernement doit respecter la loi montagne et répondre à notre demande relayée par les élus et aussi les préfets de Corse sur un moratoire sur les suppressions d'emplois et l'ouverture d'un dialogue sur les services publics en Corse avec les personnels et l'exécutif de la CTC " soulignait JP Battestini, secrétaire général de l'UD CGT 2 B. "C'est plus facile de supprimer des postes dans les Finances publiques que dans les hôpitaux ou les écoles, mais cette casse est passée du mode artisanal au mode industriel ", a expliqué Raphaël Gutierrez, contrôleur des finances de 50 ans.

Avec "30% de grévistes" au plan national, c'est "une belle réussite pour un premier jour" de grève nationale après déjà plusieurs semaines de mobilisations locales depuis janvier, s'est félicitée Anne Guyot-Welke (Solidaires Finances publiques). "Les chiffres qui circulent laissent entrevoir la disparition de 30 000 emplois dans les trois à cinq ans à venir ", déplorent les syndicats.

A Marseille, plus de 200 agents occupaient la direction régionale des finances publiques, selon un photographe de l'AFP.

Venus des Bouches-du- Rhône, des Alpes, du Var et du Vaucluse, ils dénonçaient des "restructurations successives qui mettent à mal le service public et entraînent des suppressions de postes", expliquait Philippe Laget, cosecrétaire départemental CGT, syndicat majoritaire.

Deux absents dont Cavani — OM
Un temps annoncé pour le mois d'avril, il pourrait être différé avec l'élimination européenne du PSG. Je ne sais pas quand il reviendra, je ne veux pas mettre la pression sur le joueur et le staff.

Dans le Bas-Rhin, "une dizaine de sites" étaient fermés, selon Christine Helstroffer (Solidaires), et "une cinquantaine" d'agents se sont rassemblés à Strasbourg.

En Loire-Atlantique, "les quatre plus gros sites du département" (Pornic, Saint-Nazaire, Châteaubriant et un à Nantes) étaient fermés pour la journée sur ordre de la direction, selon Pierre-Yves Grellier (CGT).

Un rassemblement d'une trentaine d'agents s'est tenu aussi à Metz, selon la police.

Cette mobilisation prépare notamment la manifestation du 14 mars à Toulouse qui devrait réunir des agents de toute l'Occitanie et la réunion du 28 mars avec la direction générale durant laquelle les revendications du personnel devraient être étudiées. Un rendez-vous qui leur a été fixé mercredi soir, à la veille de cette journée de mobilisation.

Bas les masques pour la 7ème semaine de mobilisation — Finances publiques