Mercredi, 27 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Gilets jaunes. De premiers heurts sur les Champs-Élysées, des boutiques pillées

Gilets jaunes. De premiers heurts sur les Champs-Élysées, des boutiques pillées

16 Mars 2019

Des magasins sur les Champs-Elysées ont été pillés et la préfecture de Paris fait état de 44 interpellations dans la capitale.

Ultimatum Gilets Jaunes " a indiqué que le mouvement se préparait pour le 18ème samedi de mobilisation qui marquera la fin du Grand débat national.

Sur la vidéo diffusée sur Twitter on voit ce fourgon de gendarmerie obligé de fuir sous la violence des assauts des manifestants.

Pour marquer la fin de cette période de consultation, les Gilets jaunes appellent à une manifestation massive, pour lancer un "ultimatum à Emmanuel Macron", selon leur termes utilisés pour évoquer la mobilisation de l'acte 18, ce samedi.

Sur la place de l'Etoile, des manifestants, pour beaucoup vêtus de noir, capuche sur la tête, masque de protection, lançaient des pavés sur les forces de l'ordre qui répliquent par des tirs de gaz lacrymogènes. Certains samedis de décembre et janvier ont donné lieu à des scènes d'émeutes urbaines, dont les images, notamment sur les Champs-Elysées, ont fait le tour du monde. Dans un tweet ce samedi midi, il dénonce la présence de "professionnels de la casse" et promet "la plus grande fermeté".

REUTERS  Philippe Wojazer
REUTERS Philippe Wojazer

Espérant un "regain de mobilisation", la date a été annoncée depuis plusieurs semaines comme une journée cruciale, et ce alors que le nombre de manifestants est en baisse constante ces dernières semaines.

Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, sans cesse contestés par les "gilets jaunes", ils étaient 28.600 manifestants en France pour l'acte 17, soit dix fois moins que les 282.000 du 17 novembre lors de l'acte inaugural du mouvement.

"Il y a des indications que des éléments radicaux vont se mobiliser à Paris", souligne également une source policière, tandis qu'à l'Intérieur, on assure "rester vigilant et mobilisé".

Des actions sont aussi prévues en régions, de Bordeaux à Lyon en passant par Montpellier, Dijon ou encore Caen.

Roissy. Effondrement d’un terminal : ADP condamné à 225 000 € d’amende
Des sous-traitants qui de leur côté ont mal réalisé les calculs destinés à vérifier si le béton résistait bien à la pression. A noter que l'architecte du bâtiment, Paul Andreu, est aujourd'hui décédé. "On a pensé à l'esthétique, à l'innovation".

Gilets jaunes. De premiers heurts sur les Champs-Élysées, des boutiques pillées