Jeudi, 27 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Roissy. Effondrement d’un terminal : ADP condamné à 225 000 € d’amende

Roissy. Effondrement d’un terminal : ADP condamné à 225 000 € d’amende

15 Mars 2019

Lors du procès pour homicides et blessures involontaires en décembre, le procureur avait jugé "écrasante" la responsabilité du gestionnaire du deuxième aéroport européen et requis une amende de 225.000 euros, la peine maximale.

En plus du groupe aéroportuaire, trois sous-traitants ont été condamnés par le Tribunal correctionnel de Bobigny: 150.000 euros d'amende pour le bureau de certification Bureau Veritas, 100.000 euros pour le bureau d'études Ingérop, même chose pour le constructeur GTM, une filiale du groupe Vinci. Peu avant 07H00, dimanche 23 mai 2004, le toit de l'aérogare avait cédé (six arcs en béton et quatre passerelles, sur une trentaine de mètres). Quatre voyageurs étrangers - deux Chinois, une Libanaise, une Ukrainienne - avait été tués et sept personnes blessées, parmi lesquelles des employés et des policiers travaillant sur la plateforme. Le tribunal a en partie suivi les réquisitions du parquet, notamment celles concernant ADP. Les avocats d'ADP n'ont pas souhaité réagir dans l'immédiat. Des sous-traitants qui de leur côté ont mal réalisé les calculs destinés à vérifier si le béton résistait bien à la pression.

Effondrement mortel d'un terminal à Roissy en 2004 : ADP condamné à 225 000 euros d'amende
Effondrement mortel à Roissy en 2004 : Aéroports de Paris condamné à 225 000 euros d’amende

Maître Clarisse Serre met également en cause la "toute-puissance", à l'époque, du groupe ADP: "Certaines sociétés sentaient qu'il pouvait y avoir des problèmes et elles ont pu le pointer du doigt, sans aller jusqu'au bout parce qu'elles n'osaient rien dire contre ADP". A noter que l'architecte du bâtiment, Paul Andreu, est aujourd'hui décédé. "On a pensé à l'esthétique, à l'innovation". Le tribunal a également condamné les quatre prévenus à des contraventions pour les blessures les moins lourdes (7.500 euros pour ADP, 6.000 euros pour Bureau Veritas et 5.000 euros pour GTM et Ingerop), ajoute l'AFP.

Lors de l'enquête fleuve, les experts ont montré que la résistance des voûtes était "très insuffisante" et que la structure était "très proche de la ruine dès sa conception". Il prévoit la privatisation du groupe ADP qui gère directement ou indirectement 26 aéroports dans le monde.

Le nombre de cas de rougeole augmente en Occitanie — Santé
Vérifiez votre carnet de santé pour savoir si vous avez bien reçu au cours de votre vie les deux doses de vaccin. Un seul réflexe: la vaccinationPour se protéger et protéger les plus fragiles, l'ARS préconise la vaccination.

Roissy. Effondrement d’un terminal : ADP condamné à 225 000 € d’amende