Jeudi, 27 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Ligue Europa: Rennes trop tendre face à Arsenal

Ligue Europa: Rennes trop tendre face à Arsenal

15 Mars 2019

"Aide Arsenal à Gagner" L'intitulé du jeu concours lancé sur Twitter par la communauté des supporters du Stade Rennais suffit à résumer le sentiment répandu au sein du club breton à l'occasion de ce huitième de finale de Ligue Europa historique pour le SRFC, néophyte à ce niveau de compétition et qui, après avoir mis le feu aux Gunners à l'aller, sur la pelouse du Roazhon Park (3-1), rêve de finir le travail à Londres. Ils se rendront à Bordeaux dès dimanche (17 heures) pour le compte de la 29e journée de Ligue 1.

Le match plein d'Aubameyang, l'activité de Ramsey, mais également la performance mitigée des Rennais: retrouvez les tops et les flops de ce Arsenal-Rennes (3-0). Pourtant, avec ce troisième but, Clément Grenier et consorts ont comme pris un coup sur le casque.

Rennes, à l'image de ses supporters, qui seront encore 6 000 à effectuer le déplacement dans la capitale anglaise, affiche une fraîcheur et un enthousiasme pour l'instant à toute épreuve dans cette campagne européenne appelée à marquer l'histoire d'un club trop longtemps sevré de résultats.

A l'Emirates Stadium, Unai Emery avait décidé de prolonger le système conquérant aperçu lors de la récente victoire contre Manchester United (2-0).

Bleus. Retour de Kurzawa et Coman [Direct vidéo]
Parmi les anciens parisiens, Blaise Matuidi est présent, tout comme Lucas Digne et Kingsley Coman , qui profite du forfait d'Ousmane Dembélé .

Le coach de Rennes a d'autant plus raison qu'Arsenal pourra finalement compter sur Alexandre Lacazette. Ce schéma, qui intègre quatre joueurs offensifs (Aumbameyang, Özil, Ramsey et Lacazette), soutenus par deux latéraux tournés vers l'avant (Maitland-Niles, Kolasinac), pour un seul milieu récupérateur (Xhaka), ne laisse pas le droit à l'erreur. Ce but qui aurait qualifié les Français jusqu'à la 72e minute.

Le bloc rennais a cédé une deuxième fois avant la fin du premier quart d'heure. Esseulé, Maitland-Niles n'avait plus qu'à reprendre le ballon de la tête (2-0, 15e).

S'ils n'ont pas désarmé, les hommes de Julien Stéphan n'ont pu aller chercher ce but qui leur manquait désormais tant. Mais à 36 ans, contre son ancien club, Cech a fait parler ses beaux restes pour détourner sur son poteau et éliminer son ancien club.