Vendredi, 22 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » La jeunesse mondiale défile pour le climat

La jeunesse mondiale défile pour le climat

15 Mars 2019

Jusqu'à présent, l'appel à la mobilisation hebdomadaire lancé par la militante suédoise, qui manifeste seule tous les vendredis depuis l'été devant le parlement à Stockholm, a été suivi dans quelques pays, notamment en Suisse, en Belgique ou en Allemagne, où les jeunes ont manifesté par milliers.

Les étudiants manifestaient à Wellington vendredi avec des pancartes clamant par exemple "Le temps est en train de fondre" ou "Agir maintenant ou nager".

La première édition parisienne s'était déroulée une semaine plus tôt devant le ministère de la Transition écologique et solidaire. Des milliers de jeunes activistes l'ont suivie dans sa démarche autour du monde. Plus de 1600 événements sont prévus dans plus de 100 pays.

"Pour l'instant, les dirigeants disent simplement qu'ils vont essayer de faire de leur mieux", notait récemment Greta Thunberg au Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR). En Suisse des manifestations sont programmées dans près de 30 villes.

Des chercheurs créent une voix ni masculine ni féminine — Assistant vocal
Cette voix non genrée combine les enregistrements de cinq voix de personnes ne s'identifiant pas comme un homme ou une femme. Au-dessus de 175 hertz, la fréquence évoque une voix féminine , en dessous de 145 hertz, on reconnaît la voix des hommes.

" Nous faisons grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous montrer des preuves!". Par ces mots, les jeunes du monde entier veulent se rendre effectivement compte que des mesures drastiques sont prises pour limiter le réchauffement à un maximum de +2°C par rapport à l'ère préindustrielle, comme prévu par l'Accord de Paris.

Elle pourrait remporter l'un des prix les plus prestigieux. le prix Nobel de la Paix.

"Il y aura " un avant et un après " 15 mars, espère l'ONG 350.org. " Cette grève mondiale sera un tournant dans l'histoire mondiale, un moment où les adultes apprendront à suivre leurs enfants ", estime son coordinateur, Nicolas Haeringer.

Plusieurs responsables politiques, en Allemagne, au Royaume-Uni ou à Hong Kong, ont bien essayé de renvoyer ces jeunes à leurs études, certains évoquant des conséquences en cas d'école buissonnière. Le président de l'Association des principaux du secondaire, Michael Williams, a estimé que l'incidence de cette action sur le climat serait 'probablement de zéro'. Ce n'est pas le cas', a-t-elle assuré.

La jeunesse mondiale défile pour le climat