Mercredi, 22 Mai 2019
Dernières nouvelles
Principale » Ségolène Royal et l'infidélité de Hollande : " des souffrances terribles… "

Ségolène Royal et l'infidélité de Hollande : " des souffrances terribles… "

14 Mars 2019

L'ancienne candidate à la présidentielle française, Ségolène Royal s'est confiée sur les "souffrances" endurées au moment des infidélités de François Hollande.

En couple, à l'époque, avec François Hollande, Ségolène Royal a ainsi eu la surprise de voir son conjoint se liguer contre elle. Et c'est finalement Nicolas Sarkozy qui est élu afin de succéder à Jacques Chirac. Une confession que Ségolène Royal espère utile pour "toutes les femmes qui subissent cela" en leur suggérant "de ne pas se taire". Encore plus à une période où elle avait, comme elle l'explique, une responsabilité à l'égard du pays. " dit elle. "Ce sont des souffrances terribles, parce que tous les jours, on se dit que ça va finir, que ça va se remettre d'aplomb mais non " raconte Ségolène Royal". Si elle a tenu bon c'est en partie pour ses équipes et pour ses enfants.

Dembélé rechute contre l'OL, le verdict fait mal — Barça
Resté sur le terrain jusqu'au bout du match, le natif de Vernon s'était plaint de douleurs à son entraîneur après son but. L'attaquant sera sur le flanc pour trois à quatre semaines révèle le staff médical blaugrana .

Dans une interview accordée à Marie Claire, dans le numéro du mois d'avril, Ségolène Royal a accepté de révéler quelques noms de ministres qui ont pu tenir ce genre de propos, à l'époque du quinquennat de François Hollande. "Pourquoi n'ai-je pas dit à ces messieurs: 'Ou vous me soutenez, ou vous quittez ma campagne?'", ajoute-t-elle. Y compris à mon propre conjoint qui ne m'a pas soutenu pendant la campagne et qui en plus me trompait." avant d'ajouter: "J'aurais dû lui dire "Ou tu me soutiens, ou tu t'en vas". "Un homme aurait fait ça". "J'avais encore quatre enfants à élever qui subissaient déjà l'exposition de leur mère. Si en plus j'avais ajouté à ça la crise d'un couple, je ne sais pas comment ils s'en seraient sorti..."

Ségolène Royal et l'infidélité de Hollande :