Vendredi, 22 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Norvège : Le fonds souverain délaisse les pétroliers amont

Norvège : Le fonds souverain délaisse les pétroliers amont

11 Mars 2019

Au-delà de la dépendance ou de l'économie de la Norvège, cela fait ressortir les doutes d'un acteur et investisseur de premier rang sur le marché du pétrole et du gaz. En effet bien que le fond norvégien reste actuellement exposé à ce marché à hauteur de 37Mds$, ce désinvestissement ne concernerait pas les sociétés intégrées et n'impacterait donc pas les majors telles qu'Exxon, BP ou encore Total.

La proposition, qui suit en partie les recommandations de la Banque de Norvège, devrait obtenir le feu vert du Parlement d'Oslo, où la coalition de centre droit au pouvoir dispose d'une majorité. La proposition porte sur 7,5 milliards de dollars d'actifs sur les quelque 37 milliards détenus par le fonds dans le secteur du pétrole et du gaz fin 2018.

"La banque centrale norvégienne, chargée de gérer l'énorme bas de laine communément appelé..." fonds pétrolier ", avait fait sensation en novembre 2017 en prônant une sortie des valeurs pétrolières afin de réduire l'exposition de l'Etat norvégien à ce secteur.

Comme l'avait fait à l'époque la Banque de Norvège, la ministre a tenu vendredi à souligner que la décision "ne reflète aucunement une vue quelconque sur (l'évolution du) prix du pétrole, la rentabilité future du secteur pétro-gazier ou son caractère durable".

Avec plus de 1 000 milliards de dollars d'actifs, le fonds souverain norvégien est le plus gros du monde.

Un panneau indique la direction du musée du pétrole à Stavanger le 12 novembre 2015 en Norvège
Un panneau indique la direction du musée du pétrole à Stavanger le 12 novembre 2015 en Norvège

Il s'agit incontestablement d'un vrai succès pour ceux qui luttent pour la protection de l'environnement et le changement climatique. "Si cela passe au Parlement, cela produira une onde de choc sur le marché, portant le plus grand coup à ce jour à l'illusion que le secteur des énergies fossiles a encore des décennies d'activité comme si de rien n'était", a réagi Yossi Cadan, un responsable de l'ONG 350.org.

"La décision devrait être perçue comme une alerte rouge pour les banques privées et les investisseurs dont les actifs pétroliers et gaziers deviennent de plus en plus risqués et moralement intenables", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le choix qui sera finalement retenu a d'autant plus d'importance que les placements du fonds norvégien -qui détient l'équivalent de 1,4% de la capitalisation boursière mondiale-, sont scrutés de près par les autres investisseurs.

La ministre norvégienne des Finances, Siv Jensen, prend la parole lors d'une conférence de presse sur les fonds souverains et les valeurs pétrolières, le 8 mars 2019 à Oslo.

Les entreprises du secteur pétrolier et parapétrolier pourraient s'inquiéter de l'annonce faite aujourd'hui par le fond souverain norvégien, le "Government pension fund global " doté d'environ 1000Mds$, de se retirer du secteur des énergies fossiles.

Redémarrez Google Chrome, surtout sous Windows 7 — Sécurité
Il s'agit d'une grave vulnérabilité de Windows qui, nous le savons, était activement exploitée dans le cadre d'attaques ciblées. Sur cet écran, le numéro de version de même que la possibilité de procéder à une mise à jour seront présents.

Norvège : Le fonds souverain délaisse les pétroliers amont