Jeudi, 27 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Etats-Unis : Donald Trump accuse le parti démocrate d'être devenu "anti-juifs"

Etats-Unis : Donald Trump accuse le parti démocrate d'être devenu "anti-juifs"

11 Mars 2019

Mercredi en effet, en raison de fortes divergences, le Parti démocrate, pourtant majoritaire à la Chambre des Représentants, a fait reporter le vote d'un texte condamnant l'attitude de l'élue musulmane.

Le président américain Donald Trump s'est vanté de sa popularité en Israël, suite à sa décision de déplacer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, lors d'un meeting de donateurs républicains organisé dans sa résidence Mar-a-Lago en Floride vendredi.

"Le " président qui, quand des néonazis avaient défilé à Charlottesville devant une synagogue et dit +brûlez-là+ avait déclaré que c'était la faute aux +deux côtés+, est tombé plus bas que jamais", a réagi le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer".

Les démocrates ont contesté les accusations d'antisémitisme lancées par M. Trump, soulignant le soutien généralisé accordé au parti, au sein de la population juive américaine.

Après les propos d'Ilhan Omar, l'une des deux premières femmes musulmanes à siéger au Congrès américain, selon lesquels certains lobbies poussent à faire "allégeance à un pays étranger", dans une référence à Aipac, puissant lobby pro-israélien aux Etats-Unis, le président a déclaré qu'"il ne comprenait pas comment un Juif pouvait voter pour un démocrate aujourd'hui", a rapporté Axios, citant des participants.

Norvège : Le fonds souverain délaisse les pétroliers amont
Au-delà de la dépendance ou de l'économie de la Norvège , cela fait ressortir les doutes d'un acteur et investisseur de premier rang sur le marché du pétrole et du gaz.

De nombreuses voix se sont immédiatement élevées pour dénoncer des propos rappelant, selon elles, le stéréotype sur la " double allégeance " supposée des juifs, qui ne seraient pas " loyaux " au pays où ils vivent.

Le texte de consensus adopté jeudi à une très large majorité condamne l'antisémitisme mais aussi les discriminations anti-musulmanes, ainsi que " l'intolérance contre toute minorité ". Des propos qui piochaient dans "la rhétorique antisémite de +l'argent juif+", avait notamment dénoncé un démocrate, Eliot Engel.L'élue de la Chambre des représentants s'était alors excusée "sans équivoque". "Je ne pense toutefois pas que son intention était antisémite".

Condamnant fermement l'antisémitisme, le sénateur et candidat à la présidentielle de 2020 Bernie Sanders, qui est juif, a défendu Mme Omar: "Nous ne devons pas faire d'amalgame entre l'antisémitisme et la critique légitime du gouvernement de droite de Netanyahu en Israël". Les trois élus musulmans du Congrès, Ilhan Omar, Rashida Tlaib et Andre Carson, tous démocrates, ont salué dans un communiqué commun, peu après l'adoption de la résolution, "un jour historique à de nombreux égards".

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.

Etats-Unis : Donald Trump accuse le parti démocrate d'être devenu