Jeudi, 27 Juin 2019
Dernières nouvelles
Principale » Facebook met le cap sur la messagerie privée

Facebook met le cap sur la messagerie privée

10 Mars 2019

Le lancement de Messenger, spin-off de Facebook et la visibilité donnée aux groupes au sein de Facebook, témoignent de cette volonté d'aller vers des modes de communication plus intimes.

Incroyable mais vrai. Alors que Facebook n'est pas vraiment connu pour protéger la vie privée de ses utilisateurs, Mark Zuckerberg a expliqué dans un long post de blog que le futur du service s'articulerait autour de cet enjeu.

Pour lui, l'avenir de la plateforme repose sur la confidentialité (personne ne soutiendra le contraire), avec des fonctionnalités telles que le chiffrement de bout en bout ou l'interaction entre ses différentes apps (Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp). L'enfant terrible de la Silicon Valley souhaite "sécuriser" les conversations des internautes en déployant le chiffrement de bout en bout, technique qui consiste à crypter le contenu des messages grâce à une clé (un code) et le rendre supposément indéchiffrable pour quiconque - y compris Facebook.

Après un an de scandales sans fins concernant la vie privée de ses utilisateurs, Facebook semble avoir tiré des leçons.

Jack Lang a reçu près de 200 000 euros de costumes Smalto
L'Obs observe par ailleurs que le propriétaire de Smalto est Alain Duménil, un homme d'affaires mis en examen pour une affaire de banqueroute frauduleuse.

"Les gens devraient rester à l'aise (sur les réseaux) et ne devraient pas avoir à s'inquiéter du fait que ce qu'ils partagent ressurgisse plus tard et leur fasse du tort", affirme M. Zuckerberg, qui promet de limiter la durée de conservation des messages et des "stories".

"Bien entendu, le meilleur moyen de protéger les données les plus sensibles est de ne pas les stocker du tout".

Zuckerberg identifie plusieurs idées qui, selon lui, guideront la nouvelle " plateforme axée sur la confidentialité ", notamment: les interactions privées, le cryptage, la réduction de la permanence, la sécurité, l'interopérabilité et le stockage sécurisé des données. "En 2014, lors de sa conférence anuelle F8, le réseau social avait promis un " login anonyme", une manière de se connecter à Facebook sans partager d'informations personnelles, accompagnée d'outils " améliorés " de contrôle de sa vie privée.

C'est aussi sur sur ce fil que défilent des publicités (qui portent la mention "sponsorisé"), là encore ciblées vers les utilisateurs en fonction des données personnelles que l'on fournit soi-même, ou récupérées par Facebook (sites visités, contacts du carnet d'adresses.) via de nombreux moyens dont la multiplicité et l'opacité lui valent des critiques incessantes. Ces mots sont de Mark Zuckerberg qui vient d'annoncer un tournant stratégique pour l'avenir du réseau social. Des engagements qui devront fonctionner sur toutes les applications de Facebook, car - et ce pilier-là était déjà annoncé - elles devront toutes pouvoir communiquer les unes avec les autres, pour envoyer un message sur Messenger à un ami sur WhatsApp, par exemple.

Facebook met le cap sur la messagerie privée