Mercredi, 27 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Carlos Ghosn libéré en tenue d'ouvrier fait le buzz (images)

Carlos Ghosn libéré en tenue d'ouvrier fait le buzz (images)

10 Mars 2019

Filmé et photographié sous divers angles et en gros plan avec une casquette bleue, un uniforme d'ouvrier de voirie, des lunettes et un masque de protection blanc, l'ex-PDG de Renault-Nissan a malgré lui été la risée des médias. Les réseaux sociaux n'ont pas tardé à tourner son déguisement en dérision. Takashi Takano, l'avocat en question, qui a lui-même reconnu ce 8 mars 2019 un " échec total " pour l'image du magnant de l'automobile déchu, s'est excusé pour cette idée qui devait lui permettre de " s'éclipser incognito " devant les objectifs de caméras et photos.

Son mari est libre depuis le mercredi 6 mars et chacune de ses sorties dans les rues de Tokyo (Japon) est suivie par une horde de micros, jusque dans l'épicerie du coin. Le stratagème n'a en effet, trompé personne, alors que l'attendaient une foule de journalistes qui avaient déployé des moyens impressionnants, hélicoptères, grue et même échafaudage pour prendre le premier cliché de Carlos Ghosn depuis son arrestation surprise le 19 novembre.

Marseille : Eyraud supprime un tweet à cause d'un maillot du PSG
Cependant, sur l'une d'elles, une jeune fille avait le maillot du PSG, ce qui a attiré la colère des Marseillais. Elle est insultée et harcelée. "Un combat de plus à mener", lance-t-il toujours sur le réseau social.

Traqué par les médias, l'homme d'affaires franco-libanais-brésilien a d'abord été conduit au cabinet de M.Takano, d'où il est ressorti plusieurs heures plus tard dans un véhicule et une tenue plus conformes (chemise blanche et veste noire) à son ancien statut de PDG de la première alliance automobile au monde. "S'il peut quand même sortir en famille, cela se fait sous étroite surveillance". La violation de ces règles entrainerait une conséquence sévère: "il devra revenir à la dure vie de la prison" comme indique son avocat Me Takashi Takano. Contre 1 milliard de yen (8 millions d'euros), " Mr Fix-It " a pu retrouver l'air libre. "Nous pensons que les conditions de libération sous caution ne sont pas efficaces pour empêcher une altération des preuves compromettantes", a déclaré le procureur-adjoint, Shin Kukimoto, lors d'une conférence de presse. "Maintenant, nous devons continuer notre travail dans ces conditions", a regretté le procureur adjoint. Son procès n'aura pas lieu avant au moins six mois et il ne sera pas, d'ici là, autorisé à quitter le Japon.

Carlos Ghosn libéré en tenue d'ouvrier fait le buzz (images)