Vendredi, 22 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Une grande étude montre qu'il n'a aucun lien avec l'autisme — Vaccin ROR

Une grande étude montre qu'il n'a aucun lien avec l'autisme — Vaccin ROR

09 Mars 2019

Une étude danoise, réalisée sur plus de 650 000 enfants, montre qu'il n'y a pas de lien entre le vaccin ROR - rougeole, oreillons, rubéole - et le développement de l'autisme.

L'étude, publiée dans les "Annales de médecine interne" aux Etats-Unis, a pris en compte les données de l'ensemble des enfants danois nés de 1999 à 2010, suivis jusqu'en 2013. Au contraire, il pourrait même le diminuer puisque les enfants n'ayant pas été vaccinés dans l'enfance ont montré un risque d'autisme accru de 17 % par rapport aux enfants vaccinés, sans toutefois que les chercheurs sachent expliquer pourquoi.

"L'étude soutient fortement le fait que le vaccin ROR n'augmente pas le risque d'autisme, ne déclenche pas l'autisme chez les enfants [ayant des facteurs de risque, ndlr] et n'est pas associé avec un regroupement de cas d'autisme après la vaccination", écrivent les chercheurs.

Cette nouvelle étude vient ainsi confirmer des travaux réalisés en 2002 portant sur 537 000 enfants danois.

Enquête ouverte contre Manchester City — UEFA
Le président mancunien le cheikh Mansour aurait notamment financé lui-même des sponsors du club issu de son pays les Emirats Arabes Unis.

Pour les épidémiologistes Saad Omer, de la Rollins School of Public Health de l'université Emory, à Atlanta, et Inci Yildirim, de la School of Medicine de la même université, relecteurs de la publication, "cette étude méritait d'être menée, même s'il avait déjà été démontré qu'il n'existait aucun lien entre le vaccin ROR et l'autisme". Pourtant, il est encore régulièrement brandi par les anti-vaccins.

Tout a commencé en 1998 quand le chercheur britannique Andrew Wakefield a dirigé une étude publiée par la revue de référence The Lancet. L'auteur, qui avait falsifié les résultats, a perdu sa licence médicale, mais elle continue d'être citée par les militants anti-vaccins. "On a eu tellement de cas, des gens qui travaillent pour moi, l'autre jour un enfant de deux ans, un bel enfant, a eu un vaccin, et est revenu avec une énorme fièvre, est tombé très, très malade, et maintenant il est autiste ", avait-il ainsi expliqué lors d'un débat télévisé pendant les primaires républicaines en 2015.

En tout, 95 % des enfants participant à cette étude ont reçu le vaccin ROR. Dans ce pays, le dernier cas de cette maladie, plus contagieuse que la grippe, datait de 2006.

Une grande étude montre qu'il n'a aucun lien avec l'autisme — Vaccin ROR