Jeudi, 18 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Une hausse de 4% de la rupture conventionnelle individuelle en 2018 — Emploi

Une hausse de 4% de la rupture conventionnelle individuelle en 2018 — Emploi

13 Février 2019

Cette possibilité de rompre son contrat de travail, parfois considérée comme une démission déguisée, a été mise en place en 2008.

Les salariés qui signent des ruptures conventionnelles sont plus jeunes que l'ensemble des salariés du secteur privé.

Dix ans après sa création, le dispositif de la rupture conventionnelle séduit toujours salariés et employeurs (illustration).

Le succès des ruptures conventionnelles ne faiblit pas. Cette tranche d'âge, qui représente seulement un tiers des salariés en CDI, constitue les signataires des ruptures conventionnelles à plus de 50% des cas.

" "Un " Acte XIII " sous tension à travers la France — Gilets jaunes
Au total, 45 personnes ont été interpellées à Paris en marge des manifestations et 42 placées en garde à vue, selon les autorités.

Ainsi, 437.700 ruptures conventionnelles ont été homologuées en 2018, en augmentation de 3,9 % par rapport à l'année précédente.

Ceux qui choisissent - ou qui subissent, car cela peut arriver - ce mode de rupture du contrat de travail, sont le plus souvent des personnes de moins de 40 ans. Et ce sont en majorité (53%) des employés qui signent une rupture alors qu'ils représentent 34% des salariés en CDI.

Les cadres et les ouvriers sont 18% parmi les signataires de telles ruptures et sont respectivement 24 et 30% de la population salariée en CDI. Les cadres, s'ils sont moins concernés, en tirent plus de bénéfices: 0,31 mois de salaire par année d'ancienneté, au lieu de 0,25 mois pour les ouvriers. L'indemnité médiane s'élève à 5.900 euros environ pour les cadres et à un peu moins de 1.000 euros pour les employés. Au total depuis l'entrée en vigueur plus de 3,3 millions de ruptures conventionnelles ont ainsi été validées. La Bourgogne-Franche-Comté a enregistré une hausse de 7,4%, la Corse 6,4%, et la Normandie une baisse de 2,5% en 2018.

Une hausse de 4% de la rupture conventionnelle individuelle en 2018 — Emploi