Jeudi, 18 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le narcotrafiquant mexicain El Chapo jugé "coupable" par un jury new-yorkais

Le narcotrafiquant mexicain El Chapo jugé "coupable" par un jury new-yorkais

13 Février 2019

Plus de cinquante personnes ont témoigné lors de son procès, faisant la lumière sur les méthodes du cartel de Sinaloa, dans l'État montagneux du nord-ouest du Mexique où Joaquin Guzman est né dans un village pauvre avant de se bâtir un empire en faisant entrer aux États-Unis des tonnes de cocaïne, d'héroïne, de marijuana et de méthamphétamine pendant plus de deux décennies, selon la justice américaine. Il l'a également reconnu coupable d'avoir orchestré des dizaines d'assassinats de membres de cartels ennemis. Il n'a pas témoigné lors de son procès. Le détenu Guzman sera l'un des plus surveillés des États-Unis.

Les avocats d'El Chapo ont annoncé leur intention de faire appel. Les enquêteurs américains ont fait défiler à la barre 56 témoins. Son ex-pilote et responsable du cartel pour la ville de Mexico a expliqué qu'il avait à sa disposition quatre avions, de nombreuses résidences, dont une luxueuse dans la grande station balnéaire d'Acapulco, un yacht baptisé "Chapito" et un ranch doté de son propre zoo et d'un petit train pour le traverser.

Certains témoins ont aussi raconté de façon très explicite les meurtres dans lesquels il était impliqué.

A lire aussi:Narcotrafiquants: qui pour succéder à El Chapo? Un garde-côte a raconté la saisie d'un sous-marin du cartel au large du Guatemala en 2018, qui transportait 6,5 tonnes de cocaïne. Le cartel embauchait aussi des familles ayant la nationalité américaine pour faire passer des cargaisons de drogues et de cash à la frontière texane.

Mondiaux de ski: Vonn ravie d’une "fin parfaite"
Hier, le Norvégien Aksel Lund Svindal a fait ses adieux au ski de compétition en remportant la médaille d'argent. Les Françaises Romane Miradoli et Tiffany Gauthier ont terminé 20e et 26e.

Les avocats ont essayé de décrédibiliser les témoins, pour montrer que Guzman n'était pas la tête pensante du cartel et n'avait pas d'argent.

Ils avaient assuré qu'Ismael "El Mayo" Zambada, co-dirigeant du cartel toujours en fuite, était le vrai patron du cartel et "la pièce manquante du procès". Mais ils n'ont pas pu nier les enregistrements téléphoniques ni les SMS obtenus par les autorités américaines, montrant les instructions qu'il donnait à ses équipes. Depuis 2008, le voisin étasunien demandait son extradition.

Le Mexicain avait été extradé aux Etats-Unis en janvier 2017 après deux évasions spectaculaires au Mexique.

Il avait de nouveau fait parler de lui pendant sa cavale en accordant notamment une entrevue exclusive à l'acteur américain Sean Penn pour le compte du magazine Rolling Stone.

Le narcotrafiquant mexicain El Chapo jugé