Mardi, 16 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Carlos Ghosn lâché par son avocat

Carlos Ghosn lâché par son avocat

13 Février 2019

Aucune raison n'a été avancée pour expliquer cette démission et personne n'était disponible dans l'immédiat chez le cabinet de Motonari Otsuru, devenu le principal avocat de Carlos Ghosn peu après l'arrestation de ce dernier.

Les avocats de Renault dénoncent " les dérapages " de Nissan et s'indignent des méthodes utilisées pour interroger des salariés du constructeur français, dans une lettre adressée à leurs homologues du constructeur japonais publiée par l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche.

En 2016, la location d'une autre salle du château de Versailles pour le mariage de Carlos Ghosn, d'une valeur de 50 000 euros, n'avait pas été payée par le patron, car considérée comme une contre-partie au mécénat de 2,3 millions de Renault avec l'institution.

Le Journal du Dimanche précise par ailleurs que le document d'une dizaine de pages a été envoyé par le cabinet Quinn, Emanuel, Urquhart & Sullivan, à leurs homologues de Nissan, Latham & Watkins.

Naomi Osaka se sépare de son entraîneur
Nommé entraîneur de l'année par la WTA en 2018, l'Allemand avait auparavant travaillé avec Serena Williams. " Merci Naomi! Je te souhaite tout ce qu'il y a de mieux".

Le principal avocat de Carlos Ghosn, arrêté le 19 novembre et détenu depuis dans une prison de Tokyo pour des malversations financières présumées, a annoncé mercredi 13 février se retirer du dossier. "De même, ils ont également essayé de fouiller les appartements " de l'ex-patron de l'alliance Renault-Nissan " au Brésil, au Liban et aux Pays-Bas sans informer Renault", a poursuivi le journal. Nissan a toujours souhaité un " dialogue ouvert et direct avec ses partenaires afin de contribuer à mettre au jour les faits pertinents ".

Visé par trois inculpations pour abus de confiance et minoration de revenus aux autorités boursières sur la période 2010 à 2018, il rejette toute malversation.

Motonari Otsura, qui défendait l'ancien PDG de Renault au Japon, n'a pas expliqué pourquoi il avait décidé de démissionner. Il avait auparavant été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi à la suite des premières révélations.

Carlos Ghosn lâché par son avocat