Mardi, 16 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le dessinateur et illustrateur français Tomi Ungerer est mort

Le dessinateur et illustrateur français Tomi Ungerer est mort

12 Février 2019

"C'était un génie universel, un homme qui était doué en tout, il aimait la littérature". "Pour moi, s'il devait y avoir un paradis, ce serait une bibliothèque", confiait en 2016 l'artiste alsacien. Il se définissait comme un "sans-bacho", s'étant "élevé par la lecture" et un "pessimiste joyeux". Comme en témoignent les dernières grandes rétrospectives qui lui ont été consacrées à Zurich et à Essen, rappelle le quotidien de Francfort, Tomi Ungerer aura gardé jusqu'à la fin de sa vie "une grâce juvénile" tant dans le trait du dessin que dans le style de l'écriture: il pouvait "mêler allègrement, parfois dans une même phrase, les trois langues maternelle, paternelle et de l'occupant - le français, l'alsacien et l'allemand -, de telle sorte que la force d'expression des mots en était encore rehaussée". "Des générations entières ont grandi avec les dessins et les récits de Tomi Ungerer".

Tomi Ungerer avait donné plus de 11.000 dessins originaux, des sculptures, des jouets et des livres au musée qui lui est consacré à Strasbourg, sa ville natale.

Garcia, un retour en fanfare
Garcia présente pour les demies? Après, c'est dans quelques mois et les choses avancent comme elles avancent. Une première en Fed Cup pour la jeune joueuse (21 ans) qui a pris part au double avec Pauline Parmentier.

Tomi Ungerer est mort samedi 9 février. "Il incarnait la liberté", a déclaré Thérèse Willer, conservatrice du musée. Tomi Ungerer, véritable éveilleur de curiosité, vante l'idéal européen et creuse sa façon de dialoguer avec les mouflets. L'artiste est bien connu pour ses ouvrages de littérature pour jeunes et enfants comme: Les Trois Brigands, Le Géant de Zéralda, Jean de la Lune, Otto, Pas de baiser pour maman, Flix, Le Nuage bleu, etc... dont le dernier titré "Ni Oui Ni Non'', a été publié en mars 2018 à l'école des loisirs en France". Très engagé politiquement, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power, en 1967, est devenue l'une des images politiques et satiriques les plus célèbres du dessinateur français.

Le dessinateur et illustrateur français Tomi Ungerer est mort