Jeudi, 18 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Apple fait le ménage dans les applications mobiles " espionnes "

Apple fait le ménage dans les applications mobiles " espionnes "

11 Février 2019

Plus encore, il n'y aurait - pour l'instant - aucun moyen de vérifier si c'est le cas. Sous peine de se voir éjectées de l'App Store... Mais, selon nos confrères de Tech Crunch, les applications " plus sérieuses " ne seraient pas forcément plus innocentes.

C'est une information révélée par TechCrunch qui ne vous mettra certainement pas très à l'aise. "C'est Glassbox", se vante la société dans un tweet.

Le problème a été découvert par un chercheur utilisant le surnom d'Application Analyst, qui a signalé que des captures d'écran prises par Air Canada - qui utilise Glassbox pour analyser ses données - ont saisi des mots de passe et d'autres renseignements confidentiels sur les utilisateurs. Mais selon le blog spécialisé App Analyst, la. Pire, dans certains cas, certaines informations sensibles pourraient même être transmises en clair. Pour rappel en août dernier, Air Canada a été victime d'un piratage. Mais, visiblement, ces marques n'ont pas indiqué, en soumettant leurs applications au géant américain, qu'elles se livraient à de telles pratiques.

Un mineur de 12 ans interpellé à Montpellier — Gilets jaunes
Il a expliqué à la police vouloir également atteindre le drone employé par les forces de l'ordre durant leurs interventions. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi à Montpellier dans le cadre de l'acte 13 des " gilets jaunes ".

Pour ce qui est de Glassbox, rien ne dit qu'elle a besoin d'une quelconque autorisation du propriétaire de l'iPhone pour fonctionner. Sont ainsi visées les apps d'Abercrombie & Fitch, Hotels.com, Air Canada, Hollister, Expedia et Singapore Airlines qui utilisent toutes Glassbox, une société d'analyse de l'expérience client qui permet aux développeurs d'utiliser la technologie session replay dans leurs applications.

Informé par l'enquête de TechCrunch, Apple n'a pas tardé à réagir.

Apple fait le ménage dans les applications mobiles