Lundi, 18 Février 2019
Dernières nouvelles
Principale » Jeff Bezos d’Amazon victime d’un chantage aux photos de nus

Jeff Bezos d’Amazon victime d’un chantage aux photos de nus

10 Février 2019

Tout a commencé avec la publication, fin janvier par le magazine, de textos passionnés échangés entre Jeff Bezos et une amie au printemps 2018, soit plus de six mois avant l'annonce de la séparation de l'homme le plus riche du monde avec son épouse, MacKenzie (Nous vous en parlions début de l'année).

Dans un long texte publié hier jeudi, le patron d'Amazon explique qu'une publication américaine, le National Enquirer, menace de révéler ses messages et photos intimes s'il ne cède pas à ses demandes.

Dans cette déclaration très personnelle, Jeff Bezos confie aussi que le tabloïd a menacé de divulguer des photos très intimes de Lauren Sanchez et lui. Celui-ci fait notamment mention de selfies de Jeff Bezos nus ou encore d'une photo de sa maîtresse simulant une fellation. Si dans ma position, je ne peux pas m'opposer à ce genre d'extorsion, alors combien de personnes le pourraient? Et ce "en dépit du coût personnel et de l'embarras" que cela lui cause. Michael Sanchez fréquentait notamment Roger Stone, conseiller et proche du président américain, et Carter Page, ex-conseiller diplomatique de l'administration Trump.

Dans sa tribune, Jeff Bezos laisse aussi entendre que les enquêteurs se seraient intéressés aux relations entre AMI et Donald Trump. Pour tenter de calmer le jeu, Le National Enquirer, un des titres du groupe, a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête interne sur les accusations par Jeff Bezos.

Depuis, David Pecker a cependant accepté de collaborer avec la justice dans l'enquête du procureur spécial Robert Mueller.

Jacques-Henri Eyraud cambriolé — Marseille
Marseille relève la tête et a enregistré sa deuxième victoire consécutive en Ligue 1 en allant l'emporter 2 à 1 à Dijon . Le train devant ramenant les Marseillais de Dijon étant en panne, le trajet avait été fait en voiture.

Dans sa tribune, Jeff Bezos mentionne également l'Arabie saoudite, et évoque des liens supposés entre AMI et le prince Mohammed ben Salmane.

C'est dans ce contexte politique tendu que Jeff Bezos a publié jeudi sur le site Medium une tribune accablante contre le groupe American Media Inc (AMI), propriétaire du National Enquirer et dont le patron David Pecker est un ami de longue date de Donald Trump.

Vous voyez, Bezos possède le Washington Post, et ce journal et lui sont régulièrement critiqués par le président Donald Trump.

Bezos renvoie aussi à des articles de presse faisant état de liens présumés entre le groupe AMI et l'Arabie saoudite.

Jeff Bezos d’Amazon victime d’un chantage aux photos de nus