Mercredi, 24 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » En larmes, Cécile Duflot raconte son agression au tribunal — Affaire Baupin

En larmes, Cécile Duflot raconte son agression au tribunal — Affaire Baupin

10 Février 2019

"Je ferai demain ce que j'estime être mon devoir de femme: parler pour soutenir celles qui ont eu le courage de parler", expliquait la veille du procès, Cécile Duflot, dans une tribune publiée sur Mediapart. Elle s'était rendue au Brésil en délégation avec Denis Baupin, alors adjoint au maire de Paris, pour un congrès mondial des écologistes. Ce procès, c'est étrangement Denis Baupin qui l'a voulu. Le procès se tient actuellement.

Elle raconte alors qu'il lui a dit: "Je savais que tu en avais autant envie que moi".

L’UE fait un appel de pied à Félix Tshisekedi — RDC
LE POTENTIEL pour sa part, titre en grosse manchette que Félix Tshisekedi boucle sa première tournée régionale . Félix Tshisekedi a été proclamé élu par la Cour constitutionnelle le 20 janvier.

L'affaire Baupin avait éclaté en mai 2016 lorsque Mediapart et France Inter avaient révélé les témoignages de huit femmes l'accusant de diverses agressions et harcèlements sexuels. Ce jour là, l'ancienne ministre et actuelle diréctrice générale d'Oxfam France, témoignait dans l'affaire Baupin. Sans lâcher mon tire-lait, je lui réponds. "Je reçois ça, environ toutes les heures. imparable, adresse à chaque fois différente, inbloquable.et pourtant depuis plus de 10 ans je résiste et lis mes mentions, pour répondre de temps en temps, pour pas céder le terrain à tous ceux la.", explique-t-elle sous la publication desdits messages. "C'est alors que qu'un sentiment de " panique " s'empare d'elle: " J'ai tout de suite vu son regard ". Excédée, elle trouve refuge dans sa chambre d'hôtel. Il me caresse et met sa main sur mon cou, il me dit "laisse toi faire". Après cet épisode, elle "fait tout pour l'éviter", mais ne dit rien à personne et ne porte pas plainte.

L'ex ministre continue d'accabler Denis Baupin dans son témoignage, regrettant même de ne pas avoir parlé plus tôt. J'ai été capable de dire à des femmes des choses comme 'Si t'es choquée parce qu'un mec te demande de le sucer, franchement, ça nous arrive tous les jours' [.]. Je l'ai poussé dehors et j'ai claqué la porte". "J'étais vulnérable, j'avais un bébé de 2 mois. A propos de Denis Baupin, je me rappelle avoir eu cette formule: "'C'est le genre de mec avec qui c'est moins fatiguant de coucher que de résister.'" Elle déplore notamment la "complaisance" du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui se veut féministe, paritaire et libertaire, avec ce genre de violences. Selon elle, sa posture de femme politique lui a appris à encaisser les coups et à être trop souvent insensible à la cause des femmes. "C'est une énorme erreur". Elle "ne doute pas un instant" de la véracité des accusations de militantes écologistes contre Denis Baupin et estime que "maintenant que c'est dit, les filles non seulement auront des responsabilités, mais elles sauront qu'elles ne sont pas obligées de subir ça".

En larmes, Cécile Duflot raconte son agression au tribunal — Affaire Baupin