Vendredi, 23 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Lutte antiterroriste : un résultat inédit pour l'armée burkinabè

Lutte antiterroriste : un résultat inédit pour l'armée burkinabè

09 Février 2019

"Elle est opérationnelle. Je regrette qu'on n'ait pas pu mettre la Force conjointe sous le chapitre 7 des Nations Unies, tout comme, je regrette qu'on n'ait pas pu mettre en place un mécanisme de financement pérenne de la Force conjoint", a regretté le président du Niger, Mahamadou Issoufou.

"La Force conjointe G5Sahel à été créée pour mutualiser nos efforts". Mamane Sambo Sidikou a parlé d'importants acquis enregistrés en 2018 sur les plans sécuritaire et économique.

Ce que ne manquera pas de relever le président nigérien.

"Du 15 au 30 janvier 2019, la Force Conjointe du G5 Sahel a mené une opération dans la région dite des trois frontières, une zone où les trois pays du fuseau centre, le Burkina-Faso, le Mali et le Niger, partagent des intérêts communs dans le domaine de la sécurité", a indiqué Barkhane, précisant que "la situation sécuritaire de la bande sahélo-saharienne reste stable". " L'expérience de ces dernières années a montré que l'insécurité dans le Sahel, c'est aussi le risque d'insécurité dans la vaste région de l'Afrique de l'Ouest, de l'Afrique centrale et du Nord ", s'inquiète Pierre Buyoya.

Jacques-Henri Eyraud cambriolé — Marseille
Marseille relève la tête et a enregistré sa deuxième victoire consécutive en Ligue 1 en allant l'emporter 2 à 1 à Dijon . Le train devant ramenant les Marseillais de Dijon étant en panne, le trajet avait été fait en voiture.

Le diplomate espagnol Ángel Losada Fernández, représentant spécial de l'Union européenne, donne une autre lecture de cet engagement. Pour le président burkinabè, cela passe par les progrès rapides à apporter sur l'axe prioritaire du combat qu'est le " développement inclusif".

Après l'entrée de l'empire du milieu, à la suite du rétablissement de ses relations avec le Burkina Faso, c'est au tour de l'empire nippon de partager ses annonces. Yoshifumi Okamura, directeur général pour les Affaires africaines au sein du ministère japonais des Affaires étrangères, a fait le déplacement de Ouagadougou pour l'occasion.

Le G5 Sahel est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité.

Dans chronique du jour, L'Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso, titre: "G5 Sahel, une force à la recherche de sa force". "Dans le domaine de la défense et de la sécurité, des actions fortes ont été mises en œuvre ". Un appel auquel ont répondu favorablement les Nations unies.

Lutte antiterroriste : un résultat inédit pour l'armée burkinabè