Vendredi, 19 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le faux médecin Jean-Claude Romand restera derrière les barreaux

Le faux médecin Jean-Claude Romand restera derrière les barreaux

09 Février 2019

Il a désormais purgé ces années et a demandé en septembre 2018 sa libération conditionnelle.

Condamné en 1996 à la détention à perpétuité pour l'assassinat de sa femme, de leurs deux enfants et de ses parents en 1993, Jean-Claude Romand a passé vingt-six ans en détention, bien au-delà de la période de sûreté de vingt-deux ans qui lui avait été imposée.

"Par jugement de ce jour, le tribunal de l'application des peines de Châteauroux a considéré qu " en dépit de son parcours d'exécution de peine satisfaisant, les éléments du projet présenté et de sa personnalité ne permettent pas, en l'état, d'assurer un juste équilibre entre le respect des intérêts de la société, des droits des victimes et de la réinsertion du condamné' et a donc décidé de rejeter la demande de libération conditionnelle déposée par M. Jean-Claude Romand", a indiqué Stéphanie Aouine, procureure de la République de Châteauroux.

Tennis - ATP - Montpellier - Montpellier : Tomas Berdych qualifié pour les demi-finales
Je vais essayer de réitérer la même routine pour mon prochain match (face à Jérémy Chardy ). Il affrontera le vainqueur de la rencontre qui oppose actuellement Shapovalov à Herbert.

A l'issue de l'audience fin janvier à la prison de Saint-Maur (Indre), près de Châteauroux où M. Romand est détenu, son avocat Jean-Louis Abad s'était dit "très serein". Ce vendredi, la justice n'a pas donné de suite favorable à sa demande de libération conditionnelle qui avait été examinée le 31 janvier dernier. Il s'est fait passer pendant toute sa vie pour un brillant médecin, et prétendait travailler comme chercheur pour l'OMS, l'organisation mondiale de la santé.

Les magistrats du tribunal d'application des peines sont donc allés dans le sens de ce que demandaient le parquet de Châteauroux et l'avocate des deux frères de Florence Romand, l'épouse assassinée. Mais la décision attendue en janvier avait été reportée en raison de l'apparition "de nouvelles pièces, de nature à influer sur la décision du tribunal", communiquées par l'administration pénitentiaire, avait expliqué la procureure de Châteauroux.

Le parcours du "docteur Romand" est celui d'une histoire hors norme qui a fasciné le public et inspiré littérature et cinéma ("L'adversaire" d'Emmanuel Carrère a été adapté au cinéma en 2002 par Nicole Garcia). Pendant des années, il ment à son entourage. Pendant plus de 15 ans, cet homme s'est inventé des diplômes et une expérience professionnelle en mentant à sa famille et ses amis. Il opérera de la même manière avec son fils Antoine âgé de cinq ans. Il repart pour Paris retrouver son ancienne maîtresse et la conduit en forêt de Fontainebleau. Le quintuple assassin n'a toutefois pas réussi à convaincre le tribunal sur son projet et sa personnalité. Le 9, il tue sa femme et ses deux enfants. Il tente ensuite de se suicider, en avalant des barbituriques et en allumant un incendie dans sa maison. Quand les pompiers arrivent, ils le trouvent inconscient mais vivant.

Le faux médecin Jean-Claude Romand restera derrière les barreaux