Lundi, 18 Février 2019
Dernières nouvelles
Principale » États-Unis. L’improbable minute de communion entre Trump et les femmes démocrates

États-Unis. L’improbable minute de communion entre Trump et les femmes démocrates

08 Février 2019

Le jeune Joshua Trump, maltraité durant des mois par des enfants à cause de son nom de famille avant d'être invité à Washington par Melania Trump, n'aura pas résisté au discours sur l'état de l'Union: il s'est endormi en pleine Chambre des représentants ce mardi 5 février. "Ensemble, nous pouvons mettre fin à des décennies de blocage politique, guérir les blessures anciennes, construire de nouvelles coalitions ", a-t-il fait savoir.

Vêtues de blanc en hommage aux suffragettes, 100 ans après l'obtention du droit de vote des femmes, les élues n'ont jamais été aussi nombreuses au Congrès américain.

Pour le garçon, il était l'heure d'aller au lit. Les images attendrissantes du jeune Joshua Trump dormant paisiblement lors du discours sur l'état de l'Union du président américain ont suscité un flot de réactions sur la toile, de nombreux internautes l'érigeant en symbole de la "résistance " à Donald Trump, avec lequel il n'a aucun lien de parenté. "Le monde envie notre économie", a-t-il asséné, insistant sur le faible chômage et la croissance robuste. S'il a une nouvelle fois affirmé que le mur à la frontière avec le Mexique serait construit, il n'a finalement pas, comme il l'avait laissé entendre, déclaré une " urgence nationale ", procédure exceptionnelle qui lui permettrait de contourner le Congrès. Un siècle plus tard, c'est pour souligner le chemin qu'il reste à parcourir pour arriver à l'égalité réelle entre les femmes et les hommes que ces élues ont décidé de se vêtir ainsi, qui plus est dans un contexte où le président américain est souvent taxé de sexisme. L'annonce principale a été l'officialisation de la tenue d'un nouveau sommet avec le leader nord-coréen, Kim Jong-un, les 27 et 28 février au Vietnam, huit mois après leur première rencontre à Singapour.

La France rappelle son ambassadeur à Rome — Crise franco-italienne
Suite à l'annonce du rappel de l'ambassadeur français, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini se dit prêt à calmer le jeu. S'en est suivi un tweet du vice-président du Conseil où l'on pouvait lire: " Le vent du changement a franchi les Alpes ".

"Joshua Trump est le seul bon Trump", a écrit un autre.

Les différences étaient très marquées dans l'hémicycle qui accueille depuis janvier un nombre record de femmes (127) et d'élus issus de minorités.

En campagne permanente, Donald Trump a mis à son crédit une conjoncture économique qui semble avoir atteint un point culminant - la croissance devrait être supérieure à 3 % en 2018, tout juste avant l'amorce d'une baisse.

États-Unis. L’improbable minute de communion entre Trump et les femmes démocrates