Lundi, 18 Février 2019
Dernières nouvelles
Principale » La période 2015-2018 a battu des records — Réchauffement climatique

La période 2015-2018 a battu des records — Réchauffement climatique

08 Février 2019

"Cette année (2018) se classe au quatrième rang des plus chaudes qui aient été constatées", poursuit l'agence spécialisée de l'ONU. Les quatre dernières années ont donc connu des températures records, tout simplement les plus élevées depuis le début de l'ère industrielle en 1850.

Mais plus encore, les températures sur le long terme sont plus importantes à évaluer et elles "augmentent", alerte le secrétaire général de l'OMM Petteri Taalas.

Lire aussi Comment concilier pouvoir d'achat et fiscalité écologique? . "Faisant allusion à des " phénomènes météorologiques extrêmes qui s'inscrivent dans la logique d'un climat en évolution ", Petteri Taalas exhorte la communauté internationale à donner la " priorité absolue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et aux mesures d'adaptation au climat. "Dans un communiqué à New York, ce dernier souligne la nécessité d'" accroître de manière significative dans le monde les actions et les ambitions ". Les effets du réchauffement planétaire à long terme se font déjà sentir: inondations côtières, vagues de chaleur, précipitations intenses et bouleversements des écosystèmes.

Et 2019 ne s'annonce pas sous de meilleurs auspices, a averti l'OMM. L'Australie a été confrontée à son mois de janvier le plus chaud jamais observé et certaines régions ont dû faire face à des incendies en raison de la sécheresse.

Les années 2016, puis 2017 et 2015 à ex-aequo ont été plus chaudes que 2018.

Le vol fait demi-tour après une alerte à la bombe
Aucun détail concernant la nature exacte de cette alerte à la bombe n'était connu en milieu de journée. La police suédoise a été déployée à l'aéroport d'Arlanda.

C'est un nouveau constat inquiétant que dressent les climatologues: les quatre dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées, a indiqué mercredi l'ONU.

La NOAA a calculé que les superficies de glace en Arctique et en Antarctique ont été les deuxièmes les moins élevées jamais enregistrées (soit depuis 1978). 73 milliards de dollars sont dus à seulement trois événements: "les ouragans Michael (octobre 2018) et Florence (septembre 2018) et les gigantesques feux de forêt de l'Ouest américain".

" L'Arctique se réchauffe à un rythme deux fois plus rapide que la moyenne mondiale (.)". L'OMM doit publier en mars sa déclaration sur l'état du climat mondial, avec une multitude d'informations détaillées et de statistiques.

L'agence compile les données fournies par l'Administration américaine pour les océans et l'atmosphère (NOAA), le Goddard Institute for Space Studies (GISS), la NASA, ainsi que par le Centre Hadley du Service météorologique britannique et la Section de recherche sur le climat de l'Université d'East Anglia (Royaume-Uni).

La période 2015-2018 a battu des records — Réchauffement climatique