Dimanche, 18 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » Critique de Une intime conviction :: Une intime conviction

Critique de Une intime conviction :: Une intime conviction

08 Février 2019

" La loi ne demande pas compte aux jurés des moyens par lesquels ils se sont convaincus ", explique l'article 353 du code de procédure pénale.

Le 27 février 2000, Suzanne Viguier a disparu à Toulouse.

Au plus près de la réalité judiciaire, Antoine Raimbault retrace le procès en appel de Jacques Viguier, qui a eu lieu à Albi, en 2010. Craignant une erreur judiciaire, elle convainc un ténor du barreau de le défendre pour son second procès, en appel.

Drame français (2017) de Antoine Raimbault, avec Marina Foïs (Nora), Olivier Gourmet (Maître Dupond-Moretti), Laurent Lucas (Jacques Viguier), Jean Benguigui (Maître Szpiner), François Fehner (le président Richiardi), François Caron (Maître de Caunes), Philippe Dormoy (l'avocat général), Philippe Uchan (Olivier Durandet) (1h50).

Ghosn. Renault s’interroge sur le financement de son mariage à Versailles
Il avait en revanche été démis de la présidence de Nissan et Mitsubishi dès les premières révélations. Aucun responsable de Renault n'était joignable mercredi soir pour commenter ces informations.

Finalement ce film c'est aussi l'intime conviction de son réalisateur et de ses acteurs qui en font la valeur.

Pur personnage de fiction, Nora s'inspire en partie de lui. S'il a pour projet de renvoyer dos à dos des intimes convictions qui s'affranchissent de preuves, celle de la rumeur publique et celle de Nora, le film en suivant pas à pas cette dernière avant de prendre ses distances, fait néanmoins pencher le spectateur en son sens.

Nora s'intègre parfaitement à un récit où par ailleurs tout est vrai - plaidoiries, témoignages, écoutes téléphoniques...

Impossible, en revanche, de savoir ce qu'il pense de son personnage tel qu'il est interprété dans le film.

Critique de Une intime conviction :: Une intime conviction