Lundi, 18 Février 2019
Dernières nouvelles
Principale » Coup dur pour l’A380, dont l’avenir est compromis — Airbus

Coup dur pour l’A380, dont l’avenir est compromis — Airbus

08 Février 2019

Soit huit A380, sur une commande initiale de 20, qui disparaîtront du carnet de commandes d'Airbus. Cela sera le cas des trois A380 figurant au nom d'Air Accord, société inconnue basée aux Bahamas, initialement destinés à la défunte compagnie russe Transaero.

Airbus a annoncé jeudi l'annulation de quatre milliards de dollars (3,5 milliards d'euros) de commandes, dont celles de huit A380, qui vient assombrir davantage les perspectives moroses du très gros porteur, dont la ligne de production pourrait être remise en question. La compagnie australienne avait passé une commande de 20 Airbus A380 auprès du constructeur européen en 2006.

Emirates, quant à elle, a également annoncé qu'elle pensait ne pas honorer sa dernière commande d'Airbus A380 portant sur 36 appareils.

Croyant parler à Amir, elle se fait arnaquer de 6000 €
Malheureusement, le maître-chanteur a depuis supprimé son compte Facebook, rendant l'enquête plus difficile pour la police. Il a alors menacé la quadragénaire de diffuser ses photos de nus à ses proches, si elle ne lui versait pas 20 000 euros.

"Ces avions n'entrent plus depuis un certain temps dans les plans de la compagnie", a précisé un porte-parole de la compagnie à l'AFP en précisant que Qantas se concentrera sur la modernisation des 12 exemplaires de super gros porteurs qu'elle possède déjà.

En intégrant l'incertitude des commandes d'autres compagnies et le très faible espoir de trouver de nouveaux acquéreurs, il ne resterait qu'environ six années de production à un rythme minimal de production, soit 6 appareils par an. Selon les agences Bloomberg et Reuters, les discussions porteraient sur une transformation de cette commande d'A380 en A350.

Coup dur pour l’A380, dont l’avenir est compromis — Airbus