Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Nicolas Hulot assure que Monsanto a tenté de nuire à sa réputation

Nicolas Hulot assure que Monsanto a tenté de nuire à sa réputation

07 Février 2019

L'agriculteur charentais se bat pour que le géant américain soit reconnu responsable de son intoxication en 2004 à la suite de l'inhalation de vapeurs de Lasso, un herbicide commercialisé par Monsanto; il réclame plus de 1 million d'euros d'indemnités.

A l'issue de l'audience, Paul François s'est dit "blessé" bien qu'"habitué aux coups" depuis le début de son combat judiciaire contre la firme américaine il y a douze ans, l'existence de ses troubles ayant été contestée par les avocats de Monsanto dans leurs plaidoiries. Après plusieurs malaises, l'agriculteur avait été longuement hospitalisé et souffre toujours de graves troubles neurologiques.

"Monsanto conteste tout: qu'il y ait eu un accident, que le Lasso existe, que Paul François a utilisé le Lasso".

"Dans son ouvrage ("Un paysan contre Monsanto" paru en 2017, ndlr), M. François dit qu'il savait pertinemment qu'il s'agissait de produits dangereux (.) Il dit aussi qu'il a été négligent le jour J", a déclaré à la presse l'avocat de Monsanto, Me Jean-Daniel Bretzner.

Loutre, gaufre, gilet orange... découvrez les 230 nouveaux emojis pour smartphone
Du côté de l'alimentation, on citera la gaufre, le beurre, l'oignon et l'ail, la brique de jus ou encore le glaçon. On trouve aussi des hommes et des femmes debout ou à genoux, ou encore une émoticône qui bâille.

"Il faut bien voir que ce n'est pas le combat d'un homme mais celui des victimes des pesticides", a ajouté Me Lafforgue.

La défense de Monsanto nie toute intoxication Les avocats de la défense de Monsanto ont passé en revue les troubles médicaux évoqués par Paul François, et rappellé que deux experts judiciaires n'ont pas confirmé ses problèmes de santé.

Alors que le tribunal lui avait donné raison en première instance, que la cour d'appel l'avait encore suivi, la Cour de cassation avait cassé ce dernier arrêt. Le verdict de la cour d'appel de Lyon sera prononcé le 11 avril. Et puis, soutenu par sa famille, par ses amis, par l'association Phyto-Victimes qu'il préside, par des agriculteurs des quatre coins du monde, il a finalement décidé de poursuivre le combat.

Nicolas Hulot assure que Monsanto a tenté de nuire à sa réputation