Mardi, 16 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Joshua Trump s'endort pendant le discours sur l'état de l'Union | États-Unis

Joshua Trump s'endort pendant le discours sur l'état de l'Union | États-Unis

06 Février 2019

Alors que le président américain appelle au compromis dans une allocution à la tonalité plutôt sobre, tous les yeux sont rivés sur la leader des démocrates à la Chambre.

"Le programme que je vais présenter ce soir n'est ni républicain, ni démocrate. Une image forte: les élues démocrates, toutes vêtues de blanc, qui le boudaient plutôt depuis le début de son discours, l'ont applaudi quand il a célébré habilement le nombre de records de femmes élues au Congrès", précise Agnès Vahramian, qui s'exprime depuis Washington mercredi matin.

"Ensemble, nous pouvons mettre fin à des décennies de blocage politique, guérir les blessures anciennes, construire de nouvelles coalitions, esquisser de nouvelles solutions", a-t-il ajouté, s'en tenant assez fidèlement au texte défilant sur les téléprompteurs.

S'il a accepté de céder face à la détermination des démocrates et face aux pressions de certains républicains, le président américain n'a pas pour autant renoncé à la promesse phare faite à ses électeurs lors de la campagne de 2016. "Les 364 autres jours de l'année, le président passe son temps à nous diviser", avait ironisé, avant même le discours, Chuck Schumer, ténor démocrate du Sénat. Elle est pour l'essentiel restée impassible. Et l'image d'habile négociateur qu'aime mettre en avant le magnat de l'immobilier de 72 ans a été très sérieusement écornée.

Après des semaines d'une étrange partie de poker menteur, Donald Trump a cédé face à ses adversaires politiques et a mis fin au blocage des services fédéraux sans avoir obtenu le moindre dollar pour son projet emblématique de lutte contre l'immigration clandestine. "Après 24 mois de progrès rapides, notre économie est enviée par le monde entier, notre armée est la plus puissante du monde et l'Amérique est en train de gagner jour après jour", déclarera-t-il.

S'il a une nouvelle fois affirmé que le mur à la frontière avec le Mexique serait "construit", il n'a finalement pas, comme il l'avait laissé entendre, déclaré une "urgence nationale", procédure exceptionnelle qui lui permettrait de contourner le Congrès.

Evoquant rapidement les questions sanitaires, M. Trump a fixé comme objectif aux élus du Congrès de dégager les moyens nécessaires pour "éliminer l'épidémie de VIH" aux Etats-Unis d'ici dix ans.

Les crocodiles s’invitent dans les rues inondées en Australie
Ces pluies ont également eu une conséquence inattendue: des crocodiles se sont invités dans les rues. Près de 20 000 habitations risquent d'être inondées si les pluies persistent, selon le Bureau.

Donald Trump aura-t-il su s'adresser aux Américains au-delà de ses partisans?

Dans un cruel rappel à l'ordre, le Sénat avait approuvé la veille, à une très large majorité, un amendement critiquant sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie et d'Afghanistan.

Le président américain Donald Trump a indiqué mardi qu'il rencontrerait le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un les 27 et 28 février au Vietnam afin de poursuivre les négociations sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord.

Concernant le conflit entre Washington et Pékin sur le commerce, Trump a estimé qu'un accord éventuel devrait inclure la fin des pratiques commerciales injustes de la Chine, la réduction du déficit commercial entre les deux pays et la protection des emplois américains. Les Etats-Unis, ainsi qu'une quarantaine d'autres pays, ont reconnu l'opposant vénézuélien Juan Guaido comme président par intérim et seule autorité légitime à Caracas.

Fait remarquable: le discours a été interrompu par un "Happy Birthday" chanté en coeur lorsque le président a présenté Judah Samet, survivant de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh fin octobre. "Nos otages sont revenus à la maison, les essais nucléaires ont cessé et il n'y a pas eu de lancement de missiles depuis 15 mois", a dit Donald Trump.

Dans son discours, le président a également annoncé le déploiement de 3.750 soldats supplémentaires à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, pour préparer "une offensive phénoménale" contre les caravanes de migrants.

Joshua Trump s'endort pendant le discours sur l'état de l'Union | États-Unis