Dimanche, 21 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Référendum : que risque Emmanuel Macron ?

Référendum : que risque Emmanuel Macron ?

04 Février 2019

Si la date n'a pas encore été fixée, l'Elysée pencherait pour organiser le scrutin le 26 mai, en même temps que les élections européennes. "Tout est sur la table, mais rien n'est décidé", a réagi dimanche l'entourage du président auprès de l'AFP.

Emmanuel Macron recevra la semaine prochaine, dans le cadre du grand débat, les chefs des groupes et de partis politiques représentés à l'Assemblée nationale, au Sénat et au Parlement européen, a indiqué l'Elysée.

Même son de cloche du côté du député En marche Matthieu Orphelin qui a estimé, sur Twitter, que la tenue d'un référendum le jour des européennes ne semble "pas du tout opportun [e]".

Autre indice concordant selon le journal: "le bureau des élections au ministère de l'Intérieur, chargé de l'organisation des scrutins, a pris langue en fin de semaine avec des imprimeurs et papetiers afin d'être prêt pour le jour J, si le chef de l'État confirme ce calendrier". "Cela ne doit pas être l'occasion d'un ball-trap contre le président", prévient aussi dans le JDD l'un de ses proches, l'avocat Jean-Pierre Mignard.

NBA : Jokic au All-Star Game, pas Gobert
Toujours pas All-Star malgré les saisons accomplies, Rudy Gobert a eu beaucoup de mal a digéré cette nouvelle non-sélection. Il reste tout de même une petite chance de voir le Français à Charlotte, si des joueurs sont absents sur blessure.

Emmanuel Macron répondrait ainsi à une des demandes des gilets jaunes.

Le chef de l'Etat, lui-même, avait estimé dimanche dernier qu'un référendum risquait davantage de "déchirer" que d'"éclairer", lui préférant le concept de "délibération permanente". "Il faut de la clarté et ne pas tout mélanger", a-t-il insisté. Un proche du chef de l'État, cité par le JDD, assure que la décision devrait être rapide, "sous une semaine", et que la probabilité que ce référendum soit effectivement organisé est "très élevée". Mais pour Emmanuel Macron, l'important ne serait-il pas de sauver la face en cas de résultats décevant pour LREM? Jean-Luc Mélenchon (LFI) et Marine Le Pen (RN) seront reçus mercredi. "Il va recycler sa réforme constitutionnelle", a ajouté Mme Le Pen qui milite, une fois la proportionnelle instaurée, pour une dissolution de l'Assemblée nationale, un scénario écarté par Emmanuel Macron.

En revanche, cette éventualité est déjà critiquée par l'opposition. "La cheffe du Rassemblement national a vu dimanche une " manœuvre " d'Emmanuel Macron pour " détourner l'attention " des élections européennes dans l'hypothèse d'un référendum organisé le même jour".

Le patron des Républicains Laurent Wauquiez a lui jugé sur Europe 1 qu'Emmanuel Macron prend "un grand risque" s'il décide d'organiser un référendum limité aux seules questions institutionnelles et portant sur des sujets "très coupés des préoccupations et des priorités des Français". Lundi à Evry-Courcouronnes (Essonne), il échangera avec environ 300 élus et représentants d'associations franciliens et, jeudi, il ira à la rencontre des jeunes, jusqu'ici largement absents du grand débat, en Saône-et-Loire.

Référendum : que risque Emmanuel Macron ?