Dimanche, 21 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Les jeunes fument plus en Auverge-Rhône-Alpes

Les jeunes fument plus en Auverge-Rhône-Alpes

02 Février 2019

D'après Santé publique France, on compte près de 200 000 fumeurs dans la région, soit près d'un habitant sur trois. Mais dans quelle région se trouve le plus grand nombre de fumeurs?

Pourquoi de telles disparités?

En 2017, la France comptait un million de fumeurs quotidiens de moins que l'année précédente.

"Ces différences sont liées à plusieurs facteurs. D'abord, le tabagisme est socialement marqué, on fume davantage quand on est dans une situation socio-économique défavorable", explique Viet Nguyen Thanh, responsable de l'unité addictions à Santé publique France. Une baisse hélas très inégale d'une région à l'autre.

Facebook a payé des adolescents pour collecter leurs données
Pour Screenwise Meter , Google a reconnu que cette application sur iOS n'aurait pas dû fonctionner dans le cadre de ce programme. Tout comme Facebook , Google a trouvé le moyen de mesurer l'usage des smartphones au moyen d'une appli privée.

La baisse de la " consommation " concerne aussi aux fumeurs les plus défavorisés: de 38,8% en 2016 à 34,0% en 2017 parmi les personnes aux revenus les plus faibles, de 49,7% à 43,5% parmi les personnes au chômage. Cette nouvelle cartographie du tabagisme va plus loin dans le niveau de détails, grâce à une collaboration avec l'OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies) et l'Inserm. Dans ces deux régions, ils sont respectivement 23,7% et 23,5% à fumer chaque jour, alors que la moyenne nationale est de 25,1%.

Méconnaissance? Danger sous-estimé? En France, les fumeurs pensent qu'il faut en moyenne 12 cigarettes par jour et 16 années et demie de tabagisme pour risquer de développer un cancer.

On observera que le taux standardisé de mortalité par cancer du poumon n'est pas sans lien avec ces données: chez les hommes, par exemple, il est significativement plus élevé que la moyenne nationale (23,3%) dans les Hauts de France (48,9%), le Grand Est (42,4%), la Corse (41,6%), la Normandie (41,1%) et la Bourgogne-Franche Comté (39,5%), alors qu'il est significativement moins élevé en Guyane (13,7%). Un constat similaire avec le niveau de revenus: on compte près de 40 % de fumeurs quotidiens chez ceux qui ont les revenus les plus modestes; on retrouve la même proportion de personnes n'ayant jamais fumé cette fois parmi les revenus les plus élevés.

La baisse du nombre de fumeurs en 2017 a été attribuée par les autorités à un ensemble de facteurs: hausse des prix, paquet de cigarettes neutre imposé depuis janvier 2017 ou encore remboursement des traitements antitabac progressivement mis en place.

Les jeunes fument plus en Auverge-Rhône-Alpes