Mardi, 14 Juillet 2020
Dernières nouvelles
Principale » L'usine de fabrication de passeports et de cartes grises en liquidation

L'usine de fabrication de passeports et de cartes grises en liquidation

01 Février 2019

"Les salariés de la papeterie de Crèvecœur (Jouy-sur-Morin, 77) ont commencé à brûler leur stock de papier sécurisé pour cartes grises afin d'interpeller l'État et obtenir des conditions de licenciement " décentes", a-t-on appris de source syndicale". Au sein de l'entreprise Arjowiggins Security de Jouy-sur-Morin, en Seine-et-Marne, le papier est devenu un instrument de chantage. Mais dans quelques jours, les 19 salariés d'Arjowiggins Security à Apprieu en Isère, se retrouveront sans emploi.

Mi-janvier, le tribunal de commerce de Nanterre a prononcé la liquidation judiciaire de cette société qui fabriquait des billets de banque à destination de 120 pays, mais aussi du papier sécurisé pour les cartes grises, passeports ou permis de conduire.

Selon les employés d'Arjowiggins, ils sont les seuls en France à produire ce type de papier, et l'État pourrait faire face à une pénurie dans les deux mois. Les préfectures et le ministère de l'Intérieur se renvoient la balle sur ce risque de pénurie. Cet établissement public botte en touche et explique que le ministère de l'Intérieur est l'interlocuteur pour ce sujet.

Yacine Adli va t-il sortir du loft du PSG — Mercato
Ce serait un premier gros coup réalisé par les nouveaux propriétaires américains des Girondins de Bordeaux , GACP et King Street. Selon les informations de 20 Minutes , les deux clubs sont actuellement en négociation.

Une délégation de salariés a rencontré lundi la préfète de Seine-et-Marne puis, mardi, un conseiller de Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. Mais, aux yeux de Patrice Schaafs, délégué syndical CGT et secrétaire du comité central d'entreprise, les réponses sont " très insuffisantes", indique l'AFP. Les salariés réclament une indemnité de 50.000 euros.

Pour l'heure, selon lui, le gouvernement n'a proposé qu'un "rattrapage de salaire de 300 euros mensuels maximum pour ceux qui retrouveraient un travail moins bien payé". Du coup, les salariés d'Arjowiggins ont brûlé une partie du stock de papier de carte grise à leur disposition, depuis le milieu de la semaine dernière.

"Je continue à y croire parce que les salariés sont exceptionnels et leur savoir-faire est unique", a déclaré mardi 29 janvier sur franceinfo Anne Chain-Larché, sénatrice Les Républicains.

L'usine de fabrication de passeports et de cartes grises en liquidation