Vendredi, 23 Août 2019
Dernières nouvelles
Principale » La Chine demande aux États Unis de renoncer à l'extradition — Affaire Huawei

La Chine demande aux États Unis de renoncer à l'extradition — Affaire Huawei

23 Janvier 2019

David MacNaughton, ambassadeur du Canada aux Etats-Unis, a déclaré dans une interview accordée au journal canadien Globe and Mail que Washington avait informé Ottawa qu'il allait demander l'extradition de Mme Meng, sans toutefois préciser à quel moment la demande serait effectuée. La date limite de soumission est le 30 janvier - 60 jours après l'arrestation de Meng le 1er décembre (Reuters).

Depuis l'arrestation de la directrice de Huawei, deux ressortissants canadiens ont été arrêtés en Chine et un troisième a été condamné à mort pour trafic de drogue, une condamnation qualifiée d'"arbitraire" par le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Lors de la conférence de presse quotidienne de mardi, Mme Hua a avancé que le Canada et les Etats-Unis "avaient arbitrairement abusé " de leur accord bilatéral d'extradition dans l'affaire de Mme Meng et avaient gravement porté atteinte à la sécurité et aux droits légaux de citoyens chinois.

Selon certaines informations, Richard Fadden, qui a été chef du service du renseignement et de la sécurité du Canada de 2009 à 2013, a suggéré que "le gouvernement canadien devait interdire Huawei des réseaux 5G du Canada afin de protéger la sécurité des Canadiens".

Les États-Unis la soupçonnent de complicité de fraude pour contourner les sanctions contre l'Iran.

Actualités - Internet rétabli en RDC après 20 jours de coupure !
Des start-up ont également déploré cette suspension en raison des pertes de recettes et un retard dans leur développement que celle-ci a occasionné.

Huawei pourrait aussi faire les frais des tensions récentes entre le Canada et la Chine.

Les déclarations des Affaires étrangères chinoises ont été émises après la publication d'une lettre signée par une centaine de personnalités, dont d'anciens diplomates, qui appelle à la remise en liberté de deux Canadiens arrêtés dans la foulée de la mise en détention de Meng Wanzhou.

Elle a déclaré que ceux qui avaient signé la lettre étaient "extrêmement irrespectueux " envers les personnes engagées dans une coopération et des échanges normaux et amicaux entre la Chine et les pays étrangers, affirmant qu'ils interféraient avec des affaires judiciaires et la souveraineté de la Chine.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

La Chine demande aux États Unis de renoncer à l'extradition — Affaire Huawei