Vendredi, 24 Janvier 2020
Dernières nouvelles
Principale » Le régime alimentaire bon pour la santé… et pour la planète

Le régime alimentaire bon pour la santé… et pour la planète

18 Janvier 2019

Pour le suivre, il faudrait consommer chaque jour en moyenne 300 grammes de légumes, 200 grammes de fruits, 200 grammes de graines entières, 250 grammes de lait ou l'équivalent, et seulement 14 grammes de viande rouge, soit le dixième d'un steak classique.

Si la dose de viande (10 fois moins importante que la taille d'un steak) est trop faible, il est possible de la remplacer par 29 g de volaille, 28 g de poisson ou 13 g d'œufs.

Plus précisément le rapport préconise de diviser par deux la consommation de viande rouge en doublant celle des noix, des légumes et des fruits.

Les auteurs du rapport estiment que cette façon de manger permettrait d'éviter 11 millions de morts prématurées par an. "Les régimes alimentaires actuels poussent la Terre au-delà de ses limites et sont source de maladies: ils sont une menace à la fois pour les gens et pour la planète", expliquent les chercheurs.

Monfils fait faux bond à Federer, Garcia bien réveillée — Open d'Australie
Soulagé de basculer en tête, la tête de série numéro trois du tournoi a pris la mise en jeu adverse d'entrée de deuxième manche. L'Américain a écarté le Français Gaël Monfils (ATP 33) en quatre sets après 3h30 de match: 6-3, 6-7 (8), 7-6 (6), 7-6 (5).

Au niveau mondial, ce régime passe par "un doublement de la consommation d'aliments sains tels que les fruits, les légumes, les légumineuses et les noix ". C'est un peu le leitmotiv de 37 experts de 16 pays qui ont développé un "régime de santé planétaire" qui a pour but de garantir un "équilibre entre les besoins en matière de santé humaine et les impacts environnementaux", tout cela pour une étude de la revue médicale The Lancet et de l'ONG Fondation EAT.

Malgré les ingrédients suggérés, les spécialistes rappellent qu'il n'est pas nécessaire de manger partout le même " ensemble d'aliments ". Les experts proposent donc un nouveau régime alimentaire mondial, qui comporte quelques recommandations. Le régime est adaptable en fonction de la culture locale, de la géographie et de la démographie.L'idée du régime idéal est donc une base que tous les pays peuvent adapter et adopter pour prendre davantage soin de la population mais aussi de la planète.

A l'inverse, il faut "réduire de plus de 50% la consommation d'aliments moins sains, tels que les sucres ajoutés (par exemple dans les sodas, ndlr) et la viande rouge ", et éviter les aliments hautement transformés. Les points principaux sont les suivants: améliorer la production et réduire le gaspillage.

En réaction à cet appel, le député du Jura Jean-Marie Sermier a pris le contre-pied pour défendre la ruralité: " Je me suis engagé à manger chaque lundi midi une bonne viande.

Le régime alimentaire bon pour la santé… et pour la planète