Mercredi, 21 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » 000 € par mois : Jacques Toubon à son tour épinglé pour ses revenus

000 € par mois : Jacques Toubon à son tour épinglé pour ses revenus

17 Janvier 2019

Selon Le Canard Enchaîné, Jacques Toubon, le Défenseur des droits cumule à la fois une retraite et un salaire.

Selon Le Canard Enchaîné, le "total pourrait avoisiner les 30.000 euros mensuels". Pour un montant d'environ 30 000 € par mois.

Jacques Toubon avait préconisé, dans un rapport remis le 10 janvier 2018, l'interdiction de l'usage des lanceurs de balle de défense (LBD) dans le cadre du maintien de l'ordre en raison de leur "dangerosité" et des "risques disproportionnés" qu'ils font courir. Soit le double de la présidente de la Commission nationale du débat public (CNDP).

Retour au Gabon : Ali Bongo déjoue les pronostics avec l’appui des médecins
Il poursuivait sa convalescence à Rabat au Maroc après plusieurs semaines passées à l'hôpital de Riyad, en Arabie saoudite. Depuis le 24 octobre, un seul Conseil des ministres s'est tenu à Libreville, aucune loi n'a été promulguée.

" Je ne comprends pas que ça choque parce que je rappelle que ce que je fais, c'est un travail à temps plein pour lequel je suis rémunéré conformément aux règles " a expliqué Jacques Toubon sur l'antenne de RTL ce jeudi, sans détailler ses revenus mais sans pour autant démentir les faits. L'ancien garde des Sceaux a en effet précisé que ce salaire avait été "fixé en 2011 lorsque le Défenseur des droits a été créé".

Le Défenseur des droits cumule son traitement avec des pensions de retraite "qui correspondent à quarante-quatre ans de service de l'Etat".

Sur un tout autre sujet, mais lui aussi bien présent dans la crise des "gilets jaunes", le Défenseur des droits en France a dit "espérer que le gouvernement prenne des dispositions" sur l'usage des lanceurs de balles de défense (LBD), utilisés par les forces de l'ordre notamment lors des manifestations de "gilets jaunes", "devant l'évidence aujourd'hui de leur dangerosité".

000 € par mois : Jacques Toubon à son tour épinglé pour ses revenus