Lundi, 26 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » Les Britanniques doivent dire "ce qu'ils veulent" sur le Brexit — Pierre Moscovici

Les Britanniques doivent dire "ce qu'ils veulent" sur le Brexit — Pierre Moscovici

16 Janvier 2019

Même si ce résultat peut être synonyme d'instabilité politique et est susceptible de provoquer une sortie brutale du Royaume-Uni de l'Union européenne, la hausse de la monnaie britannique s'explique par le fait que certains jugent que le rejet est tellement net qu'il pourrait obliger l'exécutif et le législateur à rechercher d'autres solutions. Cette dernière a essuyé un revers particulièrement cinglant: 432 parlementaires ont voté contre ce texte, pour seulement 202 en faveur.

Même si les partisans d'un second référendum réunis devant le palais de Westminster faisaient la fête mardi soir, la détermination de Theresa May à mettre en place un Brexit demeure pourtant inaltérée. En décembre, une première motion organisé par l'aile droite du Parti conservateur avait tenté de renverser Theresa May. A moins qu'elle ne soit forcée à la démission dès mercredi. Si les travaillistes l'emportent, ils comptent négocier un nouvel accord avec Bruxelles mais il leur faudrait du temps, a déclaré Jeremy Corbyn, évoquant un probable report de la date de sortie de l'UE. Une situation extrême puisqu'elle entraînerait un chaos économique et juridique, redouté par les entreprises britanniques et les bourses mondiales.

En cause: le dispositif du "backstop", un filet de secours ente les deux Irlande, l'Irlande du nord britannique et la République d'Irlande membre de l'UE, pour éviter de réinstaurer une barrière physique entre les deux territoires.

En première ligne dans ce dossier côté européen, le président de la Commission Jean-Claude Juncker a réagi en estimant que "le risque d'un Brexit sans accord s'est accru". Il est déjà trop tard pour organiser un référendum avant le 29 mars. Concrètement, à 72 jours de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, presque toutes les options demeurent sur la table. De plus, il sera difficile d'imaginer un report au-delà du scrutin européen.

Les députés ont rejeté la motion de censure par 325 voix contre 306, soit une marge de seulement 19 voix, lors de la première motion de censure lancée contre un gouvernement britannique depuis 26 ans.

Spider-Man : Far From Home - le premier trailer est en ligne !
Il y en a même deux! Sa présence a longtemps été spéculée, elle est désormais officielle avec ces premières images du film. Le titre du film est peut-être la première piste (imagée) pour comprendre ce mystère ("Loin de la maison", en français).

L'enterrement de l'accord a en revanche été accueilli par des vivats autour du Parlement, où des militants pro et anti-Brexit, drapeaux du Royaume-Uni ou de l'UE à la main, ont manifesté toute la journée. Un vote de défiance contre la Première ministre doit se tenir ce soir.

Toutefois, les analystes se gardent de surinterpréter ce rebond car la défaite de mardi ouvre la voie à bien des implications et l'une d'elles est la motion de censure déposée par le leader travailliste Jeremy Corbyn, dont le vote aura lieu mercredi à 19h00 GMT.

Theresa May, qui n'a pas indiqué vouloir démissionner pour le moment, pourrait se voir désavouer par le Parlement. Mais dans ce cas, une question persiste quant aux élections européennes, qui se dérouleront entre le 23 et le 26 mai.

Sur ce chapitre, UBS Global Wealth Management a recommandé aux investisseurs de limiter leur exposition aux actifs britanniques car, explique-t-il, la volatilité du marché ne s'apaisera pas tant qu'une conclusion concrète à la procédure du Brexit ne se sera pas manifestée.

Les Britanniques doivent dire