Vendredi, 23 Octobre 2020
Dernières nouvelles
Principale » En Andalousie, la droite et le centre font alliance avec l'extrême droite

En Andalousie, la droite et le centre font alliance avec l'extrême droite

16 Janvier 2019

Manuel Valls a diffusé ce vendredi soir une note dans laquelle il se dit "profondément désolé" que le candidat du Parti Populaire soit "investi comme nouveau président de la Junta d'Andalousie grâce aux voix d'une formation d'extrême-droite".

"Nous sommes parvenus à un accord avec le PP", a annoncé à la presse à Séville, capitale régionale, le numéro deux du parti d'extrême droite, Javier Ortega Smith. Le Parti socialiste du chef du gouvernement Pedro Sanchez dirigeait l'Andalousie depuis 36 ans.

Valls risque de subir une défaite cuisante, mais Emmanuel Macron n'est pas en reste: lui qui se rêvait leader des soit disant " progressistes " européens face à l'extrême droite, est de plus en plus isolé, et le revirement de Ciudadanos auquel celui-ci avait accordé son soutien, est une nouvelle épine dans le pied de son projet européen.

Pourquoi Gbagbo n'est pas encore libre, malgré son acquittement par la CPI
Mardi, l'annonce de l'acquittement de Laurent Gbagbo a été accueillie avec joie en Côte d'Ivoire. Les violences avaient fait plus de 3000 morts en cinq mois .

Créé en 2013, ce parti d'extrême-droite prône la fin de l'autonomie des régions, l'expulsion des immigrés illégaux ou bien encore l'abolition de la loi contre les violences faites aux femmes.

Cet accord, qui compte 37 points, prévoit en revanche la lutte contre l'immigration illégale, la défense et la promotion de la tauromachie, de la chasse ou de la Semaine sainte.

Le président de Vox, Santiago Abascal, s'est félicité du fait que les électeurs de son parti "auront un président qui a signé (un accord promettant) d'appliquer une part importante du programme de Vox".

En Andalousie, la droite et le centre font alliance avec l'extrême droite