Jeudi, 17 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Océans : le réchauffement revu à la hausse

Océans : le réchauffement revu à la hausse

13 Janvier 2019

Entre 1971 et 2010, ils ont absorbé 90% de la chaleur excessive due au réchauffement climatique, selon une nouvelle étude publiée jeudi 10 janvier dans la revue Science. "Le réchauffement océanique est un indicateur très important du changement climatique, et nous avons les preuves que ce réchauffement va plus vite que ce que nous pensions".

"Et les records de chaleur océanique observés montrent que le réchauffement des océans s'accélère", écrivent les auteurs chinois et américains de cette étude dirigée par Lijing Cheng, de l'Institut de physique atmosphérique de l'Académie des sciences chinoise. " L'année 2018 devrait être l'année la plus chaude jamais enregistrée pour les océans ", poursuit Zeke Hausfather. Dans les 2000 mètres sous la surface, la température des océans a été revue à la hausse sur la période entre 1971 et 2010.

Parmi les conséquences de ce réchauffement, la réduction de l'oxygène peut endommager les récifs coraliens et le surplus d'humidité dégagé peut alimenter des tempêtes plus puissantes. L'imprécision des mesures passées serait liée au matériel utilisé. Il s'agissait de sortes de thermomètres en forme de torpilles, des bathythermographes, plongeant sous l'eau et reliés par un câble à un navire. Ils ne remontaient jamais à la surface et ne duraient pas longtemps.

XV de France: des revenants, et un naturalisé?
On a attendu qu'il reponde aux critères de la fédération et qu'il obtienne son passeport français. Le capitaine et le demi de mêlée devraient manquer cinq matchs de Top 14 .

Ces nouvelles mesures plus précises ont été obtenues grâce à l'apport des balises "Argo", utilisées depuis le début des années 2000, qui fournissent des données fiables transmises par satellites. C'est ce que confirme des scientifiques qui viennent de mettre en commun quatre études réalisées depuis 2014 et qui estiment que les températures relevées dans les océans n'étaient pas assez précises et par conséquent, trop basses. "Les océans nous sauvent donc d'un réchauffement massif".

Surtout, le niveau marin est en hausse. "Nous pouvons certainement éviter les pires scénarii, mais nous ne pourrons plus revenir en arrière".

Toute source souhaitant supprimer ce contenu du moteur de recherche de notre site, veuillez nous envoyer un courrier électronique et vous remercier de votre compréhension.

Océans : le réchauffement revu à la hausse