Jeudi, 17 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Gilets jaunes: les autorités françaises redoutent un regain de mobilisation samedi

Gilets jaunes: les autorités françaises redoutent un regain de mobilisation samedi

12 Janvier 2019

Ce nouveau samedi de manifestations, qui pourraient se focaliser sur Paris et Bourges, aura valeur de test pour l'exécutif français. "Ce que je vais interdire par arrêté que j'ai signé et qui va être publié, c'est toute manifestation dans le centre-ville, le centre historique ", pour permettre la manifestation " qui se veut pacifique avec notamment la CGT, de circuler en dehors, sur les boulevards qui entourent la ville", a expliqué Catherine Ferrier.

Plusieurs leaders du mouvement des "gilets jaunes" ont demandé à ce que l'acte IX se déroule à Bourges.

LIRE AUSSI Gilets jaunes: à quoi s'attendre pour l'acte 9?

Sur l'ensemble du territoire, "nous anticipons le fait qu'on puisse revenir à un niveau de mobilisation qui se situe avant les fêtes de Noël", a estimé ce vendredi le directeur général de la police nationale (DGPN) Éric Morvan sur France Inter.

"Nous observons semaine après semaine une dérive vers des comportements de plus en plus violents", qui sont le fait de "petits groupes", a commenté le préfet.

Le niveau de mobilisation des forces de l'ordre a retrouvé son niveau de la mi-décembre avec 80.000 forces de l'ordre déployées, dont 5.000 à Paris. La capitale verra également le retour des véhicules blindés à roues (VBRG) dans ses rues, rarement utilisés en métropole pour le maintien de l'ordre.

Ces derniers jours, davantage de "gilets jaunes " étaient mobilisés: près de 2500 ont été recensés, d'après une source proche.

À Lorient (56). Il pourrait également y avoir un rassemblement.

Voici les Benchmarks officiels de la carte graphique Radeon VII — AMD
De plus, la marque se paie le luxe de se comparer à Nvidia et de mettre en confrontation la GeForce RTX 2080 avec sa Radeon VII . La Radeon VII serait similaire aux GPU Radeon Instinct MI60 & MI50 dAMD présentés quelques mois plus tôt.

"Ceux qui appellent aux manifestations demain savent qu'il y aura de la violence et donc ils ont leur part de responsabilité", a déclaré M. Castaner dans une interview sur Facebook. Au bout de cette place, une dizaine de partisans des gilets jaunes s'activent à peindre des couvercles de poubelles, "pour se protéger des CRS".

Louant "le sens de l'effort", il a ajouté que "les troubles que notre société traverse sont parfois dus au fait que beaucoup trop de nos concitoyens pensent qu'on peut obtenir " quelque chose "sans que cet effort soit apporté ".

Un rendez-vous qui s'annonce délicat pour le gouvernement alors qu'une enquête d'un institut français de recherches politiques, le Cevipof, montre que la défiance des Français vis-à-vis des responsables politiques atteint un niveau "alarmant". Et le nombre des sondés qui déclarent qu'ils avaient confiance en lui au départ mais qu'ils n'ont plus confiance aujourd'hui a doublé en un an, de 13% à 26%, selon le Cevipof.

Paris ne sera peut-être pas le seul épicentre de cette contestation protéiforme qui fragilise le gouvernement depuis près de deux mois.

La préfecture du Cher a interdit tout rassemblement dans le centre historique, quinze interpellations préventives ont eu lieu dans la matinée et les musées, jardins et bâtiments publics de la ville demeurent fermés.

A lire aussi:Bourges, le centre de la France, vraiment? À l'origine, les manifestants souhaitaient se rassembler majoritairement sur Paris, mais certains auraient finalement choisi d'autres lieux pour faire valoir leurs revendications, selon les informations de BFM TV.

Comme lors des précédentes journées d'action nationale, d'autres manifestations sont prévues dans plusieurs villes, ainsi que des blocages.

Gilets jaunes: les autorités françaises redoutent un regain de mobilisation samedi