Dimanche, 24 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » GB: l'armée déployée à Heathrow après des perturbations causées par un drone

GB: l'armée déployée à Heathrow après des perturbations causées par un drone

12 Janvier 2019

Le deuxième aéroport de Grande-Bretagne avait connu des perturbations majeures quelques jours avant Noël du fait du signalement de multiples survols de drones.

En l'espace de trois semaines, Heathrow et Gatwick, les deux aéroports britanniques les plus fréquentés, ont dû suspendre temporairement leurs vols. La faute à la présence présumée de petits aéronefs aux abords de la piste de décollage.

En décembre, des alertes aux drones avaient immobilisé des heures durant le trafic aérien à Gatwick, un autre aéroport londonien.

La Metropolitan Police a précisé avoir reçu "à approximativement 17h05" (18h05 à Paris) des signalements de drone "à proximité de l'aéroport". " Nous travaillons étroitement avec la police métropolitaine pour prévenir toute menace contre la sécurité aérienne ", a déclaré l'aéroport sur les réseaux sociaux, " et nous avons suspendu les départs par mesure de précaution pendant que nous enquêtons ".

Des drones avaient déjà créé la pagaille à l'aéroport de Gatwick, au sud de Londres, entre le 19 et le 21 décembre.

Bilal Hassani cartonne sur YouTube avec la chanson "Roi" — Destination eurovision
IL va tenter de faire partie des quatre artistes qualifiés pour la finale. Il s'est fait connaître avec sa reprise de " DjaDja " d'Aya Nakamura .

Le ministre des Transports, Chris Grayling, a dénoncé à la Chambre des Communes un acte " délibéré " et averti que les responsables " s'exposent à la peine de détention maximale pour cet acte criminel extrêmement irresponsable. Suspecté, un couple a été arrêté puis relâché sans inculpation. Ces engins seront interdits dans une zone de cinq kilomètres autour des aéroports, contre un kilomètre jusqu'à présent. Aucune arrestation n'a eu lieu depuis.

À partir du 30 novembre prochain, les détenteurs de drones pesant de 250 grammes à 20 kilos devront s'enregistrer et passer un test de compétences au pilotage de drones.

Les policiers pourront infliger des amendes pouvant aller jusqu'à 100 livres sterling si un utilisateur de drone refuse de faire atterrir l'appareil ou ne présente pas la preuve de son enregistrement.

Avant l'annonce de nouvelles mesures gouvernementales, les aéroports de Heathrow et Gatwick ont chacun annoncé qu'ils allaient investir plusieurs millions de livres dans des équipements antidrones.

GB: l'armée déployée à Heathrow après des perturbations causées par un drone