Lundi, 20 Mai 2019
Dernières nouvelles
Principale » Record de dividendes pour les actionnaires du CAC 40

Record de dividendes pour les actionnaires du CAC 40

10 Janvier 2019

Le dernier en date remontait à 2007, juste avant l'éclatement de la crise financière, avec 57 milliards d'euros distribués à l'époque. Ils auront mis onze ans pour retrouver leurs marges, mais aussi leur niveau de dividendes et de rachat d'actions.

Belle année 2018 pour les actionnaires des entreprises du CAC 40. "Tandis que les bénéfices et les dividendes battent des records, le versement de primes est laissé au bon vouloir des sociétés et les principales mesures consistent en des défiscalisations, c'est-à-dire qu'elles seront financées par les contribuables et non par les entreprises, alors qu'elles ont un rôle fondamental à jouer pour la réduction des inégalités", pointe Pauline Leclère, de l'ONG Oxfam, à l'origine d'un rapport l'an dernier sur les bénéfices du CAC 40.

Ces chiffres, publiés par Les Échos à partir d'une note de La Lettre Vernimmen.net, sont notamment dus à trois entreprises particulièrement généreuses: le pétrolier Total a ainsi versé plus de 10 milliards d'euros de dividendes, le groupe pharmaceutique Sanofi près de 5 milliards et la banque BNP-Paribas 3,8 milliards.

Visite surprise de Kim Jong-un en Chine
D'après le média d'Etat Nord-coréen, c'est Xi Jinping qui serait à l'origine de cette rencontre avec le leader nord-coréen. Alors qu'il est accompagné par son épouse, le retour de Kim Jong Un en Corée du Nord est prévu pour ce jeudi.

Si le taux de distribution des bénéficies des entreprises sous la forme de dividendes s'élève à 46% en 2018, il est toutefois en repli par rapport à l'année précédente. Les montants versés aux actionnaires ont certes augmenté de 4,96%, mais les bénéfices net des entreprises du CAC 40 ont bondi de 18% dans le même temps. "Dividendes et rachats d'actions représentaient 19 % de l'excédent net d'exploitation (l'ENE, en résumé: les profits diminués de l'amortissement des investissements passés - NDLR) en 1990, puis 39 % en l'an 2000 et 70 % aujourd'hui, y écrit le chercheur à Lille-I, Michaël Lainé".

Les entreprises du CAC 40 ont beaucoup utilisé le levier des rachats d'actions. "Ces rachats sont discrétionnaires et n'impliquent, contrairement, aux dividendes, aucun engagement implicite de récurrence", rappelle Pascal Quiry, l'un des auteurs de la lettre Vernimmen, dans les colonnes des Échos. Six entreprises, dont Total (2,4 milliards) et Danone (770 millions), ont versé une partie de leurs dividendes sous forme d'actions.

Les auteurs jugent enfin qu'il est "plus sain" de reverser ces sommes à ses actionnaires, "plutôt que de les gaspiller en surinvestissements ou en placements oisifs de trésorerie et de priver ainsi de capitaux propres d'autres groupes qui en auront besoin pour se développer". Plus que jamais, l'indice phare de la place financière parisienne ressemble à une bulle au regard de la situation de la plupart des entreprises françaises. "Aucune recherche scientifique n'a montré que les actionnaires s'enrichissaient significativement par un rachat d'actions".

Record de dividendes pour les actionnaires du CAC 40