Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Wall Street termine en forte hausse grâce à l'emploi et Powell

Wall Street termine en forte hausse grâce à l'emploi et Powell

08 Janvier 2019

L'américaine, la banque centrale Jerome Powell a de Souplesse dans la politique de taux d'intérêt signale que les Marchés financiers mondiaux à l'avant d'un rationaliser Cours cuit à la vapeur. L'hôte de la Maison Blanche voit les relèvements monétaires comme une erreur risquant de réduire à néant sa politique économique, un avis partagé par de nombreux investisseurs et économistes.

"Au vu en particulier des chiffres d'inflation mitigés que nous avons constatés, nous serons patients tout en étudiant la manière dont évolue l'économie", a dit Jerome Powell lors d'un débat organisé à Atlanta par l'American Economic Association.

Attaqué sur ses choix monétaires par Donald Trump, qui l'a lui-même nommé, le patron de la banque centrale s'est montré à la fois ferme, affirmant son indépendance, et flexible, sur la trajectoire des taux, qualifiant de "très solide" le dernier rapport sur l'emploi. "Nous sommes toujours prêts à modifier l'orientation de la politique et à la modifier de manière significative" a-t-il ajouté.

Il a relevé que les données économiques récentes "restaient solides", soulignant les fortes créations d'emplois encore annoncées vendredi (312'000) pour décembre.

Wayne Rooney arrêté pour ivresse publique aux Etats Unis
Le joueur anglais de DC United avait été arrêté le 16 décembre dernier. Rooney, l'ex-capitaine de la sélection anglaise, s'est joint au D.C.

Prié de dire s'il démissionnerait de ses fonctions si Donald Trump le lui demandait, Jerome Powell a répondu "non", ajoutant qu'aucune rencontre avec le président américain n'était prévue à son agenda. Les taux d'intérêt au jour le jour se situent actuellement entre 2,25% et 2,50% après quatre hausses en 2018.

Le président américain avait critiqué à de nombreuses reprises la politique monétaire de Powell, en écrivant notamment sur Twitter que le président de la Fed était " le seul problème " de l'économie américaine.

"Nous avons aussi des salaires qui continuent à augmenter graduellement ce qui est bienvenu et ce qui ne soulève pas d'inquiétude du côté de l'inflation", a encore indiqué M. Powell.

Il a attribué au ralentissement chinois, accentué par les tensions commerciales avec Washington, la récente baisse de la progression de l'activité manufacturière aux Etats-Unis qui fait craindre que la croissance américaine a atteint un pic.

Wall Street termine en forte hausse grâce à l'emploi et Powell