Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Une des figures du mouvement devient chroniqueuse chez BFMTV — "Gilets jaunes"

Une des figures du mouvement devient chroniqueuse chez BFMTV — "Gilets jaunes"

06 Janvier 2019

La chaîne d'info a réagi par un communiqué ce 6 janvier au matin: "Face à de nombreuses menaces et intimidations, Madame Levavasseur choisit de renoncer, nous le comprenons".

Félicitant Apolline de Malherbe pour avoir osé "proposer un temps de parole" aux Gilets Jaunes, Ingrid Levavasseur a déploré le comportement de ses collègues: "Vos égos et votre jalousie vous font dire des bêtises et fait du mal à notre mouvement".

Ingrid Levavasseur, une des figures du mouvement des "gilets jaunes", a finalement renoncé à être chroniqueuse sur BFM TV. "Madame Levavasseur interviendra parmi les chroniqueurs de l'émission, comme citoyenne, par ailleurs engagée dans le mouvement des gilets jaunes", avait indiqué la chaîne d'informations en continu, avant d'ajouter: "La suite de la collaboration entre Madame Levavasseur et la chaîne sera décidée à l'issue de cette première émission". Ainsi, BFMTV explique qu'Ingrid Levavasseur doit participer ce soir au débat mené par Apolline de Malherbe.

La Société des journalistes (SDJ) de la chaîne avait cependant elle aussi interrogé ce choix éditorial, se demandant si la chaîne ne cherchait pas à surfer sur le mouvement, relate Libé. "C'est d'ailleurs moins une rémunération qu'un dédommagement car elle habite loin", estimait la journaliste.

La présentatrice de l'émission, Apolline de Malherbe, avait annoncé à l'AFP qu'elle avait elle-même contacté Mme Levavasseur, car "elle incarne une France qui est parfois peu représentée mais qui est une France très présente".

Nirvana poursuit le couturier Marc Jacobs pour violation du droit d'auteur
Les deux croix des yeux ont juste été remplacées par les initiales du créateur, reprennent Les Inrocks . Cela explique pourquoi Nirvana avait fait les démarches pour qu'il devienne une marque déposée en 1992.

La jeune femme "vit seule avec deux enfants" en Normandie, avec des revenus modestes, a ajouté l'animatrice qui souhaite avoir "une pluralité de points de vue" dans son émission.

Un "vieux con qu'on va mettre à la retraite": Patrick Sébastien évoque son départ.

"Dans l'absolu", l'animatrice aimerait pouvoir en faire "une chroniqueuse régulière" de son émission.

Elle n'aura même pas eu le temps de commencer.

Et si cette "gilet jaune" décide d'être candidate aux élections européennes, "elle cessera d'être chroniqueuse" sur BFMTV, précise Apolline de Malherbe. Samedi dernier, des heurts entre manifestants et forces de l'ordre avaient éclaté à Paris, à proximité des locaux de BFMTV et de France Télévisions, où plusieurs centaines de gilets jaunes étaient venus conspuer les "journalistes collabos".

Une des figures du mouvement devient chroniqueuse chez BFMTV —