Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Un vaisseau chinois a atterri sur la face cachée de la Lune

Un vaisseau chinois a atterri sur la face cachée de la Lune

04 Janvier 2019

Cette première mondiale est un aboutissement d'un processus qui a commencé il y a longtemps et qui a permis à la Chine de se positionner dans la durée comme un mastodonte de la conquête spatiale.

La Chine a démontré qu'elle fait bel et bien partie des grandes puissances spatiales. "L'alunissage s'est déroulé en douceur, et dans un endroit idéal", a déclaré Sun Zezhou, l'ingénieur en chef de la mission Chang'e-4 (du nom de la déesse de la Lune dans la mythologie chinoise), à la télévision d'État CCTV.

" La communauté française et européenne n'a pas fait de l'exploration lunaire sa priorité, préférant l'étude des astres plus lointains, mais l'exploit accompli par la Chine ne doit pas être minimisé: dans l'espace, tout est performance et on apprend toujours des choses", commente Michel Viso au CNES. Sans une ligne de visée directe avec la Terre, il n'est pas possible d'acheminer des signaux radios vers des engins spatiaux situés de l'autre coté de la Lune. Le pays a lancé un satellite près de la Lune en mai. Chang'e-4 intègre notamment pour cela cinq éléments chauffants à radioisotope (RHU).

Les dessous de l’arrivée de Balotelli à l’OM
Et aussi surprenant que cela puisse paraître, la piste Mario Balotelli est toujours active selon L'Equipe . Début décembre, Jean-Pierre Rivère, le président niçois, avait acté son départ à l'issue de son contrat.

Comme vous pouvez le voir sur ces photos du rover chinois partagées sur Twitter, la Chine va pouvoir observer avec précision son point d'atterrissage: le bassin Aitken. Ce cratère serait vieux de plusieurs milliards d'années et proviendrait du choc frontal entre la Lune et un énorme astéroïde. En effet, cette analyse pourrait par exemple permettre d'inscrire un épisode fort en passage d'astéroïdes dans les chapitres de son histoire. Sur la Terre, il n'est pas possible de trouver d'anciens cratères artificiels, puisque ceux-ci se résorbent naturellement.

Chang'e-4 a ensuite déployé ses panneaux solaires et ses antennes directionnelle.

"Les informations collectées serviront également à la future base lunaire que Pékin veut construire, ainsi qu'aux activités scientifiques sur la face cachée de la Lune", explique à l'AFP Chen Lan, analyste pour GoTaikonauts.com, site internet spécialisé dans le programme spatial chinois.

Un vaisseau chinois a atterri sur la face cachée de la Lune