Jeudi, 17 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Somalie : trois blessés sur une base de l'ONU

Somalie : trois blessés sur une base de l'ONU

04 Janvier 2019

Cette arrestation "aura des conséquences considérables pour les espoirs de paix en Somalie".

Il s'était également inquiété de l'implication des forces gouvernementales dans la répression des manifestations qui avaient éclaté ensuite.

Les forces de sécurité somaliennes ont été utilisées pour mettre fin à trois jours de manifestations dans la ville de Baïdoa (sud-ouest), du 13 au 15 décembre, au cours desquelles quinze personnes ont été tuées et quelque 300 autres arrêtées, selon l'ONU.

Cette décision vient en effet après la lettre de Nicholas Haysom au gouvernement le 30 décembre, dénonçant le comportement du pouvoir dans la campagne pour la présidence régionale de l'Etat du Sud-Ouest.

Trafic aérien : 34 ans de retards cumulés sur la seule année 2018
A l'inverse, les compagnies les plus ponctuelles ont été Ukraine International Airlines (0,26 % des vols perturbés), la grecque Aegan Airlines (0,51 %) et Emirates (0,58 %).

Actuellement, la Somalie compte cinq États fédérés, sans parler du Somaliland (nord) qui a proclamé son indépendance et ne reconnaît pas le gouvernement central. Il demandait des explications après l'interpellation et l'incarcération de Mukhtar Robow, candidat et ancien shebab. Il était accusé par le gouvernement d'avoir "organisé une milice" à Baïdoa afin d'y "saper la stabilité" et de n'avoir "jamais renoncé à ses idéologies extrémistes".

Rappelons que le conseil de sécurité avait prorogé le mandat de la Mission d'assistance des Nations unies (MANUSOM) jusqu'au 31 mars 2019 avec pour mandat d'aider les forces de police ainsi que leur logistique, les renforcements de capacité, le financement de leurs uniformes. Une manière d'évoquer sans le dire une possible suspension de l'aide. Sept obus de mortiers ont atterri mardi dans l'enceinte du complexe de l'ONU à Mogadiscio, la capitale somalienne.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Les Shebab mènent une lutte armée pour tenter de renverser le gouvernement somalien soutenu par la communauté internationale.

Somalie : trois blessés sur une base de l'ONU