Mardi, 23 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » Evasion fiscale : Google croque à pleines dents le sandwich néerlandais

Evasion fiscale : Google croque à pleines dents le sandwich néerlandais

04 Janvier 2019

Certains sandwichs valent de l'or. La firme de Mountain View ne s'est pourtant pas arrêtée là puisque, selon un rapport récupéré fin 2018 par la Chambre de Commerce néerlandaise et dévoilé par Reuters, elle a réussi en 2017 à transférer près de 20 milliards d'euros dans cette même filiale, en passant par une société-écran située aux Pays-Bas.

Le stratagème du "double sandwich néerlandais".

Brisbane : Tsonga rejoint Nadal - Fil Info - ATP - Tennis
Les médecins lui ont conseillé de ne pas jouer afin de se préserver pour la première levée du Grand chelem, l'Open d'Australie , qui débute dans moins de deux semaines.

" Nous payons toutes les taxes que nous devons et nous conformons aux règles fiscales de tous les pays dans lesquels nous opérons à travers le monde ", a déclaré Google dans un communiqué envoyé, comme l'an dernier, dans la foulée de la publication des documents. D'où le nom de l'opération.

La filiale de Google aux Pays-Bas a servi à verser les revenus gagnés à l'extérieur des États-Unis vers une autre filiale basée aux Bermudes où l'entreprise ne paie aucun impôt. Mais le sandwich ne sera plus mangé longtemps par Google, car l'Irlande a mis un terme à cet arrangement en 2014, sous la pression commune de l'Europe et des États-Unis. Le pilier des GAFA maîtrise parfaitement les fiscalités nationales: "Google, comme d'autres sociétés multinationales, s'acquitte de l'essentiel de ses impôts sur les bénéfices dans son pays d'origine et nous avons réglé un taux d'impôt effectif mondial de 26% au cours des 10 dernières années". Les avantages fiscaux dont bénéficie Google via ce stratagème devraient disparaître en 2020.

Evasion fiscale : Google croque à pleines dents le sandwich néerlandais