Jeudi, 17 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Carlos Ghosn va passer devant un juge pour clarifier sa situation

Carlos Ghosn va passer devant un juge pour clarifier sa situation

04 Janvier 2019

L'ancien président de Nissan Carlos Ghosn va comparaître mardi à la suite de sa demande d'une audience publique pour connaître les motifs de sa détention, a annoncé vendredi le tribunal du district de Tokyo. Les raisons pour lesquelles cette requête intervient maintenant n'ont pas été précisées vendredi, alors que M. Ghosn est maintenu en garde à vue depuis plus d'un mois et demi dans une prison de la capitale japonaise. "Aucune date n'a été encore été fixée", a précisé le tribunal. Concrètement, le parquet de Tokyo lui reproche d'avoir fait couvrir par Nissan des pertes sur des investissements personnels au moment de la crise financière d'octobre 2008.

L'action Nissan a fini en baisse de 1,19% à 869 yens à la Bourse de Tokyo, tandis qu'à Paris Renault gagnait 1,616% à 53,45 euros à 10h07.

Le 31 décembre, ce tribunal avait décidé de prolonger de dix jours, jusqu'au 11 janvier, la détention de Carlos Ghosn, également accusé d'abus de confiance aggravé. Carlos Ghosn est soupçonné d'avoir puisé dans les comptes d'une filiale de Nissan pour faire un virement d'un montant équivalent à un ami saoudien qui se serait porté garant.

Impôts : les Français désormais prélevés à la source
François Hollande, qui l'a remise au goût du jour en juin 2015, avait organisé son entrée en vigueur au 1er janvier 2018. Pour les indépendants, l'administration fiscale prélève l'impôt directement sur le compte bancaire du contribuable.

L'affaire Ghosn permet de découvrir de nombreuses subtilités du système judiciaire japonais qui a aussi été beaucoup critiqué à l'étranger en raison notamment de l'absence des avocats lors des séances d'audition du suspect par les enquêteurs.

Depuis l'arrestation de Carlos Ghosn, Hiroto Saikawa, le directeur général de Nissan, a appelé à des changements pour atténuer l'influence de l'actionnaire majoritaire Renault. Les constructeurs japonais Nissan et Mitsubishi Motors ont déjà révoqué à l'unanimité M. Ghosn de la présidence de leur conseil d'administration, mais le groupe français Renault l'a maintenu jusqu'à présent à son poste, confiant "à titre provisoire" la direction exécutive à son numéro deux Thierry Bolloré.

Carlos Ghosn va passer devant un juge pour clarifier sa situation