Vendredi, 19 Avril 2019
Dernières nouvelles
Principale » 2262 morts dans des traversées de la Méditerranée en 2018 — Migrants

2262 morts dans des traversées de la Méditerranée en 2018 — Migrants

04 Janvier 2019

Plus de 113.000 personnes ont traversé la Méditerranée en 2018 pour rejoindre l'Europe et quelque 2.262 ont péri ou disparu en mer, selon les derniers chiffres publiés par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

"La Méditerranée est depuis plusieurs années la voie maritime la plus meurtrière au monde pour les réfugiés et les migrants, avec un taux de mortalité qui a fortement augmenté", s'est inquiétée la porte-parole du HCR en France Céline Schmitt dans une déclaration à l'AFP.

"En 2019, il est essentiel de sortir de l'impasse actuelle et de mettre fin à des approches au cas par cas, c'est-à-dire bateau par bateau, pour savoir où débarquer les passagers secourus", a-t-elle ajouté, en plaidant pour un "mécanisme régional de débarquement".

L'Espagne a été l'an dernier le premier port d'accueil des migrants ayant entrepris la traversée, avec 62.479 arrivées (dont 55.756 par la mer soit deux fois plus qu'en 2017), devant la Grèce (32.497), l'Italie (23.371), Malte (1.182) et Chypre (676).

Livret A : pourquoi les Français n'ont touché que peu d'intérêts cette année
Qui plaide pour un retour à l'ancienne formule, garantissant un alignement entre l'inflation et la rémunération du placement. Et 2020 marquera l'entrée en vigueur d'une nouvelle méthode de calcul.

Durant les deux premiers jours de 2019, les gardes-côtes espagnols ont porté secours à 401 migrants ayant tenté de traverser la Méditerranée. La Syrie n'était que le quatrième pays d'origine des arrivants, suivie de l'Afghanistan et de l'Irak.

Un navire d'une autre ONG allemande, Sea-Eye, lui aussi toujours en mer avec 17 personnes à son bord dans l'attente d'être autorisé à accoster, a également été autorisé à s'abriter dans les eaux maltaises, selon la marine de cette petite île méditerranéenne.

"Nous sommes prêts à participer, dans le cadre d'un effort européen et pour les personnes qui sont en besoin de protection", a-t-on indiqué jeudi à l'Elysée.

Constitué en juin, le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez a par ailleurs revendiqué une politique "humanitaire" en accueillant à cinq reprises en Espagne des navires chargés de migrants refusés par l'Italie et Malte.

2262 morts dans des traversées de la Méditerranée en 2018 — Migrants