Dimanche, 24 Mars 2019
Dernières nouvelles
Principale » Noël : de nombreux jouets vendus sur internet dangereux ou non conformes

Noël : de nombreux jouets vendus sur internet dangereux ou non conformes

24 Décembre 2018

Les tests effectués par la répression des fraudes pointent également le risque d'"inflammation" de certains déguisements, ou encore "de choc électrique et de départ de feu" de certaines "guirlandes électriques vendues sur Amazon".

Avec Noël qui approche, le gouvernement veut alerter les Français concernant les objets sur Internet qui ne sont pas conformes.

" "Certains iPad Pro sont vendus pliés, mais " c’est normal " selon Apple
Les nouveaux acquéreurs d'un iPad Pro tordu peuvent profiter de la durée de retour, longue de 14 jours, pour échanger leur tablette.

Cette mission réalisée par la DGCCRF ou par des laboratoires européens agréés jusqu'à ce mercredi a permis de constater que sur les 69 produits commandés en ligne, 74 % avaient des anomalies: 35% ne correspondaient pas aux normes et 39 % étaient dangereux. La direction évoque le cas de la peluche de chien commercialisée sur AliExpress, "l'accès facile au rembourrage" expose l'enfant à "un risque d'ingestion et d'étouffement". Elle sera actualisée dans les jours à venir, d'autres analyses étant en cours. Ainsi les yeux d'une tortue en peluche vendue sur Cdiscount par Fashion-CD sont facilement détachables, donc ingérables, et contiennent du plomb, tandis qu'un déguisement de lutin de Noël vendu sur Aliexpress par FEEX Store contient des phtalates et de l'arsenic. Évitez aussi la licorne gonflable d'Amazon: des phtalates (DEHP et/ou DBP), substances reprotoxiques, y ont été détectées par les services de la DGCCRF " au-delà des valeurs limites ". Comme les Français n'avaient jamais réalisé autant de commandes sur internet hors des frontières de l'Europe, le risque serait plus important.

La DGCCRF contacte les plateformes sur lesquelles ces objets ont été achetés pour leur demander de retirer "le plus rapidement possible les annonces de produits dangereux" et de travailler "avec les vendeurs à l'étranger, pour opérer les rappels des produits déjà vendus". Ces sites ayant "les mêmes responsabilités" que tout vendeur envers les consommateurs, la DGCCRF les appelle à respecter le code de conduite publié en juin par la Commission européenne, visant à améliorer la sécurité des produits non alimentaires vendus en ligne.

Noël : de nombreux jouets vendus sur internet dangereux ou non conformes