Mardi, 16 Juillet 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le baril de pétrole à son plus bas depuis 2017

Le baril de pétrole à son plus bas depuis 2017

24 Décembre 2018

Les deux contrats ont perdu plus de 35% par rapport aux pics atteints au début du mois d'octobre.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février a clôturé à 54,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 2,89 dollars par rapport à la clôture de mercredi et au plus bas depuis septembre 2017. Ceci est perçu comme une tentative de dissiper les doutes autour de la capacité de l'Opep à réduire sa production. "Mais cela semble être tombé dans l'oreille d'un sourd", a constaté Stephen Brennock, analyste chez PVM. Ces deux pays constituent avec l'Arabie saoudite les principaux producteurs de pétrole du monde.

Mais les réductions ne se produiront pas avant le mois prochain et la production a atteint ou presque des niveaux record aux États-Unis, en Russie et en Arabie saoudite.

Après un bref rebond la veille, le marché a été repris par la crainte de voir se creuser l'écart entre l'offre et la demande face à une économie mondiale en voie de ralentissement.

Gilets jaunes: plusieurs centaines de manifestants à la frontière franco-espagnole
A Toulouse , près de 200 de " gilets jaunes " se trouvaient à 14 heures dans le centre, selon un journaliste de l'AFP . Vers midi, le barrage est devenu filtrant pour les automobilistes mais les camions étaient toujours bloqués.

"La semaine prochaine pourrait être chaotique", a estimé de son côté Kyle Cooper de Ion Energy.

La dernière vague de ventes sur le marché du pétrole, jeudi et vendredi, a accompagné la déroute des marchés boursiers.

Par ailleurs, le marasme du pétrole a persisté cette semaine, sur fond de turbulences sur les marchés, entraînés par une chute des actions mondiales après que la Banque centrale américaine (Fed) ait abaissé ses prévisions de croissance économique pour 2019 de 2,3% à 2,5% en septembre.

À cette source d'inquiétudes s'est ajoutée aux États-Unis la menace de la paralysie des administrations fédérales à partir de samedi matin, le président Donald Trump se disant prêt à un "très long" blocage pour obtenir le financement pour un mur à la frontière avec le Mexique.

Le baril de pétrole à son plus bas depuis 2017