Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Gare à l'infarctus du réveillon — Noël

Gare à l'infarctus du réveillon — Noël

24 Décembre 2018

L'alcool, champagne et vins, qui coule à flots, le foie gras, le saumon fumé, les dindes farcie et autres bûches. Selon une étude suédoise, le risque d'infarctus du myocarde augmente davantage au réveillon de Noël. Les tablées sont souvent longues et animées. Et le résultat est sans appel: le 24 décembre est le jour le plus propice aux accidents cardiaques, alors que le risque n'est pas plus élevé lors des événements sportifs. La hausse du risque atteint 37 %. Plus précisément, le pic se situerait aux alentours de 22 heures.

Cette étude de la revue scientifique "British medical journal" a été réalisée durant 15 ans sur 283 000 personnes entre 1998 et 2013. Dans le détail, le risque augmente de 37% la veille de Noël, de 29% le 25 décembre et de 21% le 26 décembre. Avec deux pics bien précis: le 24 décembre (+ 37 %) et le 1er janvier (+ 20 %).

JSS : Un voyage de supporters au Maroc interdit
Dans une déclaration à la chaîne de télévision privée, Ennahar TV, le chef de la délégation de la JS Saoura, club basé à Bechar, a expliqué que toutes les procédures ont été faites avec un représentant des supporteurs pour les accueillir à Tanger, où doit se dérouler le match retour contre Ittihad Tanger (2-0).

Enfin, tout le monde n'est pas égal face à ce risque: sans surprise, il concerne particulièrement les personnes de plus de 75 ans et celles qui ont des antécédents de diabète ou de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs estiment que cette augmentation des risques d'infarctus est " peut être dû aux effets de l'excès d'alcool et d'alimentation, à l'exposition aux températures froides et au manque de sommeil ".

Gare à l'infarctus du réveillon — Noël