Jeudi, 17 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Facebook a laissé Spotify et Netflix lire vos messages privés — Données personnelles

Facebook a laissé Spotify et Netflix lire vos messages privés — Données personnelles

22 Décembre 2018

Ses conclusions édifiantes déclenchent un nouveau scandale. "Les poursuites sont engagées afin de s'assurer que Facebook respecte ses engagements de protection de la vie privée", déclare Karl Racine.

Facebook a permis ["empowered"] à Apple de cacher à ses utilisateurs des indicateurs requérant la transmission de données personnelles. "Nous ne pensons pas avoir reçu de réponses franches de Facebook sur ces questions importantes". Facebook s'est ainsi associé à diverses entreprises comme Apple, Microsoft, Yahoo ou encore Amazon pour intégrer certaines de ses fonctionnalités à leur service, et notamment permettre aux utilisateurs de se connecter à la plateforme avec leur compte Facebook, recevoir des notifications, envoyer des messages, faire des recommandations etc.

Une porte-parole du journal a déclaré qu'elle n'était pas au courant de l'accès continu et ne recevait aucune donnée de Facebook.

Pourtant de nouvelles révélations publiées ce mercredi 19 décembre par le New York Times soutiennent les dires de Damian Collins.

Facebook a également donné à des sociétés comme Netflix ou Spotify la possibilité de lire les messages privés de ses utilisateurs et permis à Amazon d'obtenir les noms et informations de contact de ces mêmes utilisateurs, ajoute le New York Times.

Un bébé est né dans la gare Montparnasse
Mardi matin, un peu après 06 h, un heureux évènement s'est produit dans la gare Montparnasse. C'est déjà la cinquième naissance d'un enfant dans les transports franciliens en 2018.

Spotify, Netflix comme Royal Bank of Canada ont d'ailleurs tous nié mercredi avoir eu accès à des messages privés des usagers Facebook. "Ces dernières années, nous avons cherché à rendre Netflix plus social". La firme de Cupertino aurait par exemple pu accéder aux contacts et calendriers, tandis que Bing de Microsoft aurait eu un accès aux informations de contacts des utilisateurs. Cette fois, c'est par l'intermédiaire d'une enquête révélée dans le quotidien américain New york Times que le scandale a été rendu public.

Selon le NYT, les accords passés en 2010 avec les partenaires seraient restés actifs jusqu'à la fin 2017 et pour certains jusqu'au début 2018.

"Ces partenariats ont fait l'objet de négociations et de documentation approfondies, détaillant comment la tierce partie utiliserait l'API et à quelles données elle pourrait avoir accès et auxquelles elle ne pourrait pas avoir accès". Et en violation de la réglementation du régulateur américain.

Une version contestée par Facebook. Facebook Gestionnaire de Konstantinos Papamiltiadis a dit que cela n'aurait pas été autorisés à franchir. "À aucun moment nous n'avons accédé aux messages privés sur Facebook, et jamais nous n'avons demandé à pouvoir le faire", se défend Netflix. Le réseau social aurait envisagé aussi, selon les documents, de facturer l'accès aux données des utilisateurs et den fermer laccès en cas de non-paiement.

Ime Archibong, vice-président partenariats produits, explique que ces pratiques sont courantes dans le secteur.

Facebook a laissé Spotify et Netflix lire vos messages privés — Données personnelles