Mercredi, 16 Janvier 2019
Dernières nouvelles
Principale » Le gouvernement rétablit les mesures qu'il voulait annuler — Gilets jaunes

Le gouvernement rétablit les mesures qu'il voulait annuler — Gilets jaunes

20 Décembre 2018

En moins de deux heures, l'exécutif a annoncé puis rétabli, mardi, des mesures d'aides à la transition énergétique annoncées le 14 novembre par Edouard Philippe. Pour justifier, dans un premier temps, l'annulation des mesures, le gouvernement avait notamment invoqué le fait que certaines des mesures ne s'imposaient plus en raison de l'annulation de la hausse des taxes sur le carburant.

"Un proche de Nicolas Hulot cité par 20minutes se réjouit de cette dernière décision du gouvernement".

Les mesures annoncées en novembre par le gouvernement dans une première réponse aux Gilets jaunes, et auxquelles Matignon avait dit mardi 18 décembre 2018 après-midi renoncer en partie, sont finalement toutes maintenues, a annoncé à l'AFP l'entourage du Premier ministre Édouard Philippe. Mais derrière les constats de surface, c'est peut-être aussi le signe d'un gouvernement qui n'est plus capable de s'imposer face à une majorité parlementaire qui, si elle a été décrite comme "docile" au début de la mandature, commence à se rebeller contre la gestion de la crise des gilets jaunes. "L'accompagnement de la transition écologique sera l'un des enjeux clefs du futur grand débat national", a indiqué l'entourage du Premier ministre, deux heures après l'annonce de l'abandon des mesures. Et d'ajouter: "C'est très bien que le dialogue entre le gouvernement et les parlementaires de la majorité soit fructueux". Et inaudible et incompréhensible dans la situation actuelle.

Le Premier ministre Charles Michel a annoncé sa démission — Belgique
L'accueil a été glacial: face à la menace d'une motion de censure de l'opposition, Charles Michel a préféré présenter la démission de son gouvernement.

Matignon n'avait en revanche pas prévu de toucher à la hausse moyenne de 50 euros du chèque-énergie au 1er janvier pour les bénéficiaires actuels (environ 3,6 millions de foyers), ni au doublement de la prime à la conversion pour les 20% des ménages les plus modestes. "Je donne, je reprends, et elle est où "l'écologie populaire" quand on revient sur l'élargissement du chèque énergie et les primes à la conversion!?", avait raillé de son côté le premier secrétaire du PS Olivier Faure, tandis que le porte-parole du PCF Ian Brossat dénonçait "une honte".

L'économie totale pour les finances publiques s'élève selon Matignon à 130 millions d'euros sur les 500 millions que devaient coûter ces premières mesures au total.

Le gouvernement rétablit les mesures qu'il voulait annuler — Gilets jaunes